La mondialisation

La mondialisation
Contestation
 
Le défi des Amériques
Les sommets des Amériques
Les sommets et forums mondiaux
Les sommets du G8
Références

Au cours des dernières années, une coalition hétéroclite d'orga-nisations non gouvernementales, de syndicats, d'organismes sociocommunautaires, de groupes environnementalistes, féministes et étudiants a jeté les bases du mouvement d’opposition à la mondialisation.

Leur dénominateur commun n'est pas de s'opposer à la mondialisation elle-même —  terme qui signifie, littéralement, le fait de devenir mondial — mais bien à la mondialisation de l'économie de marché et de la pensée néolibérale.

Philippe Duhamel, porte-parole de l'Opération SalAMI, déclarait dans une entrevue accordée au journal Voir : « Je suis pour la mondialisation de la justice, pour la mondialisation des accords internationaux et la mondialisation de la solidarité. Depuis que des scientifiques ont pris des photos de la Terre, dans les années 60, on a développé une conscience planétaire. »

Les mouvements d'opposition à la mondialisation ont adopté une stratégie de résistance qui se joue, comme celle de leurs opposants, à l'échelle mondiale, et qui s'articule principalement dans Internet. Depuis les manifestations contre l'OMC à Seattle, en 1999, ce mouvement prend de l'ampleur.


« Lorsqu'on analyse ce qui s'est passé, on se rend compte qu'il y a eu trois Seattle. Le Seattle de ceux qui voulaient ralentir le train de la mondialisation pour en descendre (cf. les syndicats, les anarchistes, les écolos et les gauchistes — coalition disparate, pour ne pas dire incohérente). Le Seattle de ceux qui voulaient le ralentir afin de monter à bord (cf. les pays en voie de développement : la Chine, le Pakistan, le Mexique, le Brésil, l'Inde, l'Égypte et le Bangladesh). Et le Seattle de ceux qui voulaient l'accélérer afin de rester dedans (cf. Microsoft et Amazon.com qui veulent accélérer le processus afin de profiter au maximum de la mondialisation). »
— Thomas L. Friedman, chroniqueur au New York Times, cité dans L'actualité


Ils ont dit…

« Le problème ne se situe pas avec le capitalisme en tant que tel, mais avec l’idée que, à lui seul, le capitalisme peut répondre à tous les besoins humains et fournir la solution à tous les problèmes. »
— Benjamin Barber, auteur de Djihad versus McWorld. Mondialisation et intégrisme contre la démocratie, cité dans Le Monde diplomatique

« Le commerce international a toujours existé. Mais que les multinationales passent par-dessus les pays et les citoyens et leur imposent leurs propres règles, ça, on le refuse. Le marché doit réduire ses prétentions à vouloir diriger le monde. La Convention des droits de l’Homme, les traités sur l’environnement doivent avoir préséance sur les accords de commerce et l’OMC doit rendre compte des décisions qui en tiennent compte. »
— José Bové, chef de la Confédération paysanne, cité dans L’actualité

« Le passage au “libéralisme” s’accomplit de manière insensible, donc imperceptible, comme la dérive des continents, cachant ainsi aux regards ses effets les plus terribles à long terme. »
— Pierre Bourdieu, sociologue, cité dans Le Monde diplomatique

« Le néolibéralisme, comme système mondial, est une nouvelle guerre de conquête de territoires. »
— Sous-commandant Marcos, chef du Front zapatiste de libération nationale (Mexique), cité dans Le Monde diplomatique

« Que faire quand la violence découle des lois du marché? Où est la violence légitime? Où est l’illégitime? »
— Sous-commandant Marcos, cité dans Le Monde diplomatique

« La pauvreté a été déconnectée de l’injustice; et la notion d’injustice elle-même, naguère une certitude universelle, s’est peu à peu estompée jusqu’à disparaître. Le code moral de cette fin de siècle ne condamne pas l’injustice, mais l’échec. »
— Eduardo Galeano, écrivain et essayiste uruguayen

Haut de page


Les mouvements d'opposition à la mondialisation ont adopté une stratégie de résistance qui se joue, comme celle de leurs opposants, à l'échelle mondiale, et qui s'articule principalement dans Internet.

 

Écoutez un reportage de
Zone libre
,
(6 avril 2001) sur les mouvements de contestation contre la mondialisation des marchés

 

 

Error processing SSI file