Les milices : les « patriotes » antigouvernementaux

Objectif : venir à bout « d'un gouvernement fédéral inquisiteur ».

 
Que sont les milices ?


Le terme latin militia signifie service militaire. Les milices sont littéralement des groupes armés, des corps paramilitaires formés par des groupes de citoyens. Ils se servent du 2e amendement de la Constitution pour légitimer leur existence.

Les milices prennent leurs racines dans les vieilles traditions américaines de liberté et du droit de porter des armes à feu. Ceci remonte aux fondements de la Constitution américaine, qui garantit théoriquement la pleine liberté d'expression (dans le premier amendement). Le droit de porter des armes à feu est également garanti par la Constitution (dans le second amendement).

  Deuxième amendement de la Constitution des États-Unis


« Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. »
 

Les milices reprennent à leur compte plusieurs idées évoquées précédemment pour d'autres groupes.

Il y a une vingtaine d'années, le puissant lobby de la National Rifle Association élit comme président un radical qui adopte une politique d'autodéfense armée. Ceci donnera un élan et une légitimité aux milices. Un exemple : la milice Posse Commitatus, qui, dans les années 80, jura de livrer bataille aux institutions fédérales, au système d'imposition et à la plupart des lois du pays.


 
 







 
La National Rifle Association, un lobby ultrapuissant :



The right of the people to bear arms shall not be infringed.
(Le droit du peuple de s'armer ne sera pas restreint.)

Il serait le point de départ de bien des groupuscules et milices.


Le lobby des armes à feu est l'une des grandes puissances à peser sur Washington. Son bras politique, la National Rifle Association, qui compte plusieurs millions d'adhérents, a eu une influence sur de nombreuses élections. L'ancien président Bill Clinton s'y est fait de farouches ennemis en faisant adopter, en 1993, par un Congrès réticent, le « Brady Bill », du nom du chargé de presse de Ronald Reagan, très gravement blessé au cours de l'attentat qui visait le président en 1981. Le Brady Bill, une « première » dans un pays fou de la gâchette, interdit la vente libre des armes de guerre et prévoit cinq jours de délai entre l'achat d'une arme et sa livraison.



 
  Exemple de milice :


la Milice armée du Montana, crée en 1991, et qui est devenue très puissante au cours des années suivantes. Son leader, John Trochmann, un ancien militaire, voulait préparer la guerre contre un gouvernement jugé inconstitutionnel.



Des liens étroits avec la mouvance néonazie : John Trochmann est aussi un ancien leader d'Aryan Nations.
 

Les miliciens sont farouchement anti-taxes et ne se sentent nullement liés au gouvernement fédéral. Ils prônent le droit à toutes les libertés individuelles.

Ces militants remettent en question la légitimité de Washington. Ils réclament un pouvoir accru au niveau local et au niveau de l'État. Les milices ont tendance à mettre sur le dos du gouvernement tous les problèmes de la société américaine. Alors qu'en Europe on a tendance à considérer que le gouvernement est capable de résoudre les problèmes, aux États-Unis, c'est souvent le gouvernement qui est perçu comme étant le problème. Les milices croient que c'est leur devoir de protéger l'Amérique de son gouvernement.

Beaucoup nourrissent l'idée d'un complot international ayant pour objectif l'invasion du territoire américain. Dans cette agression imaginée, ils voient le gouvernement américain englouti dans une vaste conspiration pour créer un nouvel ordre mondial.

Le mouvement survivaliste est basé sur une philosophie du « retour aux collines », grâce auxquelles les patriotes américains survivront dans les déserts pendant une invasion pour après revenir combattre et gagner la guérilla. Cette idée a été résumée dans le film L'Aube rouge (Red Dawn), réalisé en 1984, à l'apogée de la guerre froide. Ces survivalistes se préparent pour la guerre, ils entreposent des vivres et de l'eau potable, ainsi qu'un véritable arsenal.

Food Storage Plan Online
Votre territoire est envahi ? Soyez bien préparé, dit ce site. Pour vous aider, moyennant une somme d'argent, bien sûr, il calculera la ration nécessaire à votre famille pour survivre en cas de conflit armé et livrera le tout à votre bunker.

 
  Les patriotes, des chiffres :


Sommet atteint en 1995 avec 858 groupes recensés pour 195 aujourd'hui.
(source : Southern Poverty Law Centre)

Ce mouvement est sérieusement en perte de vitesse, car il a été associé à l'attentat d'Oklahoma City, pour lequel Timothy McVeigh a été exécuté.


 

Ces « patriotes », selon le FBI, seraient souvent d'anciens militaires. Curieusement, d'après le FBI, les militaires sont plus portés que les autres citoyens à considérer que le gouvernement qu'ils servent est leur ennemi.

Ce qui distingue les membres de ces milices, c'est qu'ils sont armés jusqu'aux dents et que, pour eux, s'armer est non seulement permis par la constitution mais il s'agit d'un devoir fondamental. Notez que ce dernier sentiment est partagé par des millions d'Américains qui ne font pas partie des milices. Les miliciens, on l'a vu, adoptent les techniques survivalistes, ils valorisent la masculinité brute et l'effort physique.


 
  Hyperlien :


Un échantillon des milices existantes et présentes sur le Web
 

« J'ai six fusils, je suis préparé, le problème, c'est le nouvel ordre mondial. George Bush (senior) en a parlé lui-même... »
(Extrait du Point, 1996)


<<  Précédente îî Suivante  >>


Journaliste : Florence Meney
Intégration : Martin Rancourt