Le bouclier antimissile
       

La guerre des étoiles de Ronald Reagan

Quand Ronald Reagan accède à la présidence des États-Unis après l’élection de novembre 1980, la guerre froide bat toujours son plein. À cette époque, le communisme pouvait encore sembler gagner du terrain, que ce soit avec la révolution en Angola (1975), ou l’invasion soviétique en Afghanistan (1979).

Mais le nouveau président américain est résolu à combattre « l’Empire du mal », et il met en œuvre une politique étrangère beaucoup plus ferme à l’endroit de l’Union soviétique. C’est ainsi qu’il lance, en mars 1983, l’Initiative de défense stratégique (IDS).


Le général John Wall et
le projet « guerre des étoiles »

Ce programme militaire, mieux connu sous le nom de « guerre des étoiles », vise à protéger le territoire américain contre une attaque massive de missiles soviétiques. Le système de défense antimissile conçu par l’administration Reagan, qui fait appel aux technologies du laser et des satellites, est basé en grande partie dans l’espace. Il s’agit, en quelque sorte, d’un « bouclier de l'espace ».

L'URSS et plusieurs autres pays, comme la Chine, s'opposent catégoriquement à l’IDS. Ils font valoir que ce projet contrevient au traité ABM de 1972, et craignent qu’il ne relance la course aux armements. La réalité est que les Soviétiques n’ont plus les moyens de soutenir le même rythme de dépenses militaires que les Américains. Quand l’URSS s’écroulera, au début des années 90, plusieurs y verront la conséquence directe de la politique de Reagan, qui passera ainsi à l’histoire pour avoir vaincu le communisme.

La disparition de la menace soviétique a des implications sur le projet de guerre des étoiles. Ce dernier semble désormais moins pertinent. De plus, il a déjà englouti des sommes d’argent importantes et pose des problèmes techniques que les scientifiques ne sont pas encore en mesure de résoudre. À partir des années 90, l’IDS est donc peu à peu mis de côté.