Les effets

L'anorexie est une lente destruction. À perdre des kilos, on peut perdre la vie. De façon générale, les anorexiques perdent entre 25 et 40 % de leur poids. À plus ou moins long terme, l'anorexie et la boulimie peuvent affecter la santé, parfois même de façon irréversible.

La privation d'aliments peut entraîner :

- un amaigrissement significatif et durable;

- un ralentissement du métabolisme;

- une diminution du pouls, de la pression sanguine et de la température corporelle;

- un dysfonctionnement de la glande thyroïde;

- l'arrêt des menstruations;

- l'apparition d'un fin duvet sur le visage et sur le dos;

- un teint pâle, une peau sèche et des articulations gonflées;

- une inflammation et une perforation de l'œsophage, en raison des vomissements répétés;

- la déshydratation et l'anémie (absence de vitamines pour faire fonctionner l'organisme), provoquant des maux de tête, des étourdissements, des problèmes rénaux et une chute de la tension artérielle;

- dans les cas graves, la personne peut souffrir d'épuisement et de troubles cardiaques;

- des troubles psychologiques comme l'anxiété, l'obsession ou la dépression;

- le suicide.



Peut-on s'en sortir?

Les anorexiques et les boulimiques peuvent récupérer après une seule crise. D'autres oscilleront entre des prises et de pertes de poids, tandis que certaines continueront d'avoir des problèmes liés à l'alimentation et au poids toute leur vie.

Les proches

Les familles des personnes souffrant de troubles alimentaires vivent également une période très difficile. Elles peuvent se blâmer, se sentir anxieuses au sujet de l'avenir de la personne souffrante, ou s'inquiéter d'une mort possible. Elles peuvent aussi être victimes du phénomène de stigmatisation, c'est-à-dire être faussement blâmée par l'entourage au sujet de la maladie de l'enfant. Par conséquent, les parents deviennent isolés de leurs pairs et des autres membres de la famille.

 

Introduction

La crise

Les causes

Les effets

Les traitements

Hyperliens et références

 

Au Canada, 20 % des anorexiques meurent des complications dues à leur état ou se suicident.

* Statistique Canada