Journaliste : Stéphane Bordeleau

Design et intégration web :
Étienne Bienvenu

HISTOIRE

 

Pays à l'histoire riche et mouvementée, l'Algérie a vu passer quelques-unes des plus grandes civilisations de l'Antiquité. Peuplée au néolithique par des populations de type capsiennes, ancêtres des Berbères qui ont peuplé tout le nord de l'Afrique, l'Algérie a toujours été l'objet de la convoitise des grandes civilisations méditerranéennes de l'Antiquité.

 

Bateau phénicien

Ainsi, en 1250 avant le Christ, les Phéniciens ouvraient des comptoirs commerciaux sur les côtes algériennes. Ils fondèrent ensuite Carthage, sur la côte tunisienne, tandis qu'à l'intérieur des terres, les Numides (Berbères) consolidaient leur royaume et s'ouvraient au monde par le commerce qu'ils entretenaient avec les Phéniciens.

En dépit de traités commerciaux entre l'Empire romain et les Carthaginois à la tête d'un véritable empire maritime, les deux puissances se disputent âprement le contrôle des routes du commerce en Méditerranée occidentale. Au terme de longues et coûteuses guerres (guerres puniques) entre Rome et Carthage (264 à 146 av. J.-C.), les Carthaginois sont chassés de la côte d'Afrique du Nord par les Romains, qui prennent ensuite l'ensemble du nord de l'Afrique en 46 av. J.-C., après avoir défait les Numides. Les Romains règneront sur le nord de l'Afrique jusqu'aux invasions vandales de l'an 430 après J.-C. Les Byzantins occuperont ensuite la région de l'an 533 à l'an 646.

Avènement de l'islam et arabisation de l'Algérie

 

L'islam est apparu en Algérie aux environs de l'an 647, à l'arrivée des conquérants arabes menés par Oqba Ibn-Nafaa, qui régnèrent sur le nord de l'Afrique jusqu'à l'arrivée des Ottomans, au début du 16e siècle. Bien que les Arabes rencontrèrent une certaine résistance de la part des populations berbères, ils réussirent malgré tout à propager l'islam à travers tout le nord de l'Afrique, où la langue et la culture arabes imprégnèrent également profondément les populations.

 

L'Empire ottoman 1518-1830

 

Barberousse

En 1518, menacé par les Espagnols, Barberousse, célèbre corsaire turc et maître d'Alger, demande la protection du sultan de Constantinople. C'est que depuis des siècles, l'Algérie était un véritable grenier pour l'Europe, à qui elle vendait céréales, fruits et légumes en abondance. Tenant les routes commerciales de la Méditerranée occidentale d'une main de fer, les Arabes et les Turcs faisaient littéralement la loi dans cette partie du monde. Leur puissance était telle qu'avec le temps, les Algériens s'étaient en quelque sorte affranchis du pouvoir de Constantinople.

Plusieurs fois attaquée par les Espagnols, les Anglais, les Hollandais et les Français, l'Algérie aura résisté aux invasions étrangères pendant plus de 300 ans sous le règne des Ottomans, qui feront malgré tout beaucoup de commerce maritime avec l'Europe, notamment avec la France. La domination turque de l'Algérie prendra fin en 1830, à l'arrivée des Français.

La colonisation française...