Nelson Rolihlahla Mandela

La lutte c'est ma vie


JOURNALISTE
Florence Meney

 

 


L'autre vie de Nelson Mandela : l'après-apartheid

À plusieurs reprises, Mandela rejette l'offre du gouvernement de le libérer à certaines conditions, comme celle de renoncer à la résistance armée. Le premier pas vers un retour à la liberté survient en 1982 : le premier ministre P.W. Botha le fait transférer dans une prison moins dure. Après bien des tractations, Mandela est finalement libéré le 11 février 1990.

Il est rapidement élu président de l'ANC, qui a de nouveau le droit d'existence en Afrique du Sud. Le régime de l'apartheid tombe en miettes, en particulier grâce aux intenses négociations entre Mandela et Frederik De Klerk.


En 1993, Nelson Mandela reçoit le prix Nobel
de la paix avec Frederik De Klerk.



Pour la première fois dans l'histoire du pays, en avril 1994, le peuple entier vote pour choisir son président, démocratiquement. Ce sera Nelson Mandela. Il ne restera en poste qu'un an.

Par la suite, il jouera le rôle de grand réconciliateur, de guérisseur des plaies d'un lourd passé.

Le jour de ses 80 ans, il se marie pour la troisième fois. Il se retire de la vie publique en juin 1999.

En juillet 2001, on apprend qu'il souffre d'un cancer de la prostate. Son entourage assure toutefois que sa vie n'est pas menacée et qu'il ne réduira pas ses activités.


Sur le plan personnel

C'est un homme qui travaille sans relâche, un véritable bourreau de travail qui prend très peu de repos (il se lève à 4 h 30 du matin!). Son moment de relaxation et de plaisir à la fin d'une journée de labeur consiste à regarder le soleil se coucher sur une musique de Haendel ou de Tchaïkovski.

Pendant ses longues années d'emprisonnement, il s'est imposé une discipline de fer et a occupé son temps à l'étude, à l'exercice et au chant (avec ses compagnons de misère).

Il ne supporte pas le manque de ponctualité. Il possède plus de cinquante diplômes honorifiques qui lui ont été décernés par des universités du monde entier.


Novembre 2001 : le Canada accueille Nelson Mandela

Nelson Mandela a reçu, lors d'une cérémonie au Musée canadien des civilisations, à Ottawa, la citoyenneté honorifique du Canada en reconnaissance de son leadership moral.

C'était la troisième visite de Nelson Mandela au Canada, et il a profité de l'occasion pour recueillir des dons pour le Fonds de l'enfance Nelson Mandela, qu'il a institué.

M. Mandela a reçu sa citoyenneté honorifique du premier ministre du Canada, Jean Chrétien. Nelson Mandela devient donc le deuxième citoyen honoraire au pays. Cet honneur avait été accordé en 1985 à Raoul Wallenberg, un diplomate suédois qui a sauvé la vie de milliers de juifs hongrois au cours de la Deuxième Guerre mondiale.