George Harrison
                             L'étoile discrète des Beatles


JOURNALISTE
Florence Meney

 

 

 

Discographie solo

1968 : Wonderwall Music
1969 : Electronic Music
1970 : All Things Must Pass
1973 : Living In The Material World
1974 : Dark Horse
1975 : Extra Texture
1976 : 33 & 1/3
1979 : George Harrison
1981 : Somewhere In England
1982 : Gone Troppo
1987 : Cloud Nine
1992 : Live In Japan

 


Recommencer, en solo

Moins d'un an après la séparation des Beatles, soutenu par Phil Spector, George Harrison sort son premier disque, le coffret triple All Things Must Pass, qui lui permet enfin d'exprimer sur disque ce qu'il a dû taire durant des années. C'est un énorme succès. All Things Must Pass est devenu depuis un classique. Seule fausse note de ce chapitre, Harrison se voit contraint de verser une partie des droits d'auteur issus des ventes du single My Sweet Lord. Les tribunaux avaient jugé la mélodie par trop similaire à celle de He 's So Fine, le succès des Chiffons en 1963, et Harrison fut condamné pour plagiat « inconscient et involontaire ».

Dans les journaux de l'époque : George Harrison...enfin libre! (Melody Marker)

Cette année-là, il achète une énorme propriété au style extravagant, comptant plus de 80 pièces, à Henley, à l'ouest de Londres.

Moment crucial de sa carrière post-Beatles : George Harrison organise un méga-concert, au Madison Square Garden de New York, pour réunir des fonds pour le Bangladesh. Cet événement réuni des grands de la musique moderne, dont Bob Dylan, son ami. Le concert est un événement majeur dans l'histoire de la musique rock.

Cependant, son album Living in the Material World reçoit un accueil modeste. Une tournée catastrophique aux États-Unis avec l'album Dark Horse coïncide avec sa séparation de Patti Boyd.

En 1974, George rencontre une jeune secrétaire, Olivia Trinidad Arias, une Américaine d'origine mexicaine. Il l'épouse en 1978. Leur fils, Dhani, naît en 1978.

 



La cruauté du destin envers un pacifiste convaincu
John Lennon a été assassiné le 8 décembre 1980 devant son domicile de New York de cinq balles dans le dos tirées par Mark David Chapman.
On dit que cet assassinat a traumatisé George Harrison.


Dans les années 1980, George produit des disques et des films, dont Monty Python's The Life of Brian (1979), Time Bandits(1981), Privates on Parade (1983), Mona Lisa (1986) et Nuns on the Run (1990).

Après quelques succès, sa compagnie enregistre une série de pertes financières et est vendue à des intérêts canadiens.

En 1981, George publie sa biographie, mais dans une collection si luxueuse qu'elle demeura confidentielle. Dans cet ouvrage, il ne mentionne pas une seule fois John Lennon, dont il était pourtant un fervent admirateur dans ses jeunes années.... Bien qu'il continue à faire de la musique, il vit de plus en plus en reclus dans son immense propriété.

Puis il obtient un grand succès grâce à son album Cloud Nine. Il réunit un nouveau groupe, les Traveling Wilburys, avec Bob Dylan, Jeff Lynne, Roy Orbison et Tom Petty. Ce groupe produira deux disques.

En 1992, il se produit au Japon en compagnie d'Eric Clapton, avec lequel il a renoué. Il s'associe au Parti de la loi naturelle, adepte de la méditation transcendentale, lors de la campagne électorale, cette même année en Grande-Bretagne.

17 avril 1998

Linda Eastman McCartney, femme de l'ex-Beatle Paul McCartney, est morte à 56 ans d'un cancer. Après avoir mené dans les années 1960 une carrière de photographe, elle avait fondé avec son mari le groupe Wings.

 

En 1999, un déséquilibré de 34 ans s'était introduit dans la demeure de l'ancien guitariste des Beatles à Henley, et l'avait frappé avec un couteau, lui perforant un poumon.

Reportage de Don Murray sur l'événement

 

Les réticences de George Harrison à paraître en public ne l'empêchent pas de jouer un rôle actif dans les célébrations qui ont salué le 20e anniversaire de Sgt. Pepper lorsque ce classique des Beatles a été réédité sur disque compact. Mais il se montra cynique envers Paul McCartney lorsqu'il entreprit sa tournée mondiale de 1989-1990.

Au cours d'une interview parue dans le Times, George Harrison déclarait : « J'ai fait partie des Beatles, pourquoi irais-je voir quelqu'un qui prétend être les Beatles à lui tout seul? Je suppose qu'une personne doit s'en charger et je suis heureux que ce ne soit pas moi. »


Quand la maladie vient fausser la musique...

Même les légendes n'échappent pas à la maladie.

Récemment, George Harrison avait été traité en Suisse pour une tumeur cancéreuse au cerveau. À 58 ans, l'ancien guitariste a suivi une radiothérapie en mai et juin 2001 dans un établissement du sud du pays. Au début du mois de mai, George Harrison avait été opéré d'une masse cancéreuse au poumon, dans le Minnesota. Et en 1998, il avait vaincu un cancer de la gorge. L'ancien Beatle avait indiqué que ses nombreuses années de tabagisme en étaient la cause. La maladie l'a finalement emporté le 29 novembre 2001.

Un passionné d'automobiles de course
Photo de George Harrison dans le puits de l'écurie McLaren
durant le Grand Prix du Canada, à Montréal, en juin 2001


Conclusion

Il serait facile de réduire le rôle de George Harrison à celui de simple accompagnateur de John Lennon et Paul McCartney. Ses apports au répertoire des Beatles sont d'ailleurs souvent sous-estimés dans les débats consacrés à la musique du groupe.

Bien que ses talents de compositeur ne soient sans doute pas du calibre de ceux de Lennon et de McCartney, ce qu'il serait le premier à admettre, George Harrison a cependant écrit de superbes mélodies et quelques chefs-d'oeuvre» au cours des années Beatles et depuis leur séparation.

Et finalement, plus d'un observateur a laissé entendre que la désunion des Beatles aura marqué un véritable départ pour George, qui, depuis les débuts du groupe, était étouffé par Paul et John.