•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mario Dumont et Jean Charest entartés

Radio-Canada

Il ne reste plus que Bernard Landry à entarter pour que les entartistes aient rempli leur promesse d'entarter les trois chefs de parti avant la fin du week-end.

Après le chef du Parti libéral du Québec, Jean Charest, c'était au tour de Mario Dumont de goûter à la médecine des entartistes. De passage dans la circonscription de Lotbinière, où il s'adressait à des partisans, le chef adéquiste a été partiellement atteint d'une tarte à la crème lancée par une jeune femme.

Cette dernière a été arrêtée et interrogée par des agents de la Sûreté du Québec. Les entarteurs ont indiqué samedi matin que le groupe souhaitait entarter les trois chefs au cours de la fin de semaine. Ils en ont déjà eux deux.

Jean Charest, commentant brièvement l'incident de la veille, a tenu à préciser que ce genre d'événement contraste avec l'exercice démocratique des 33 derniers jours, ajoutant qu'il avait l'intention de porter plainte contre les entartistes.

Dans la matinée de samedi, Noël Godin, le «gloupier» belge universellement connu depuis l'entartage de Bill Gates, en 1998, a entarté Jean Charest, de passage à Blainville. Godin était accompagné de trois autres disciples. L'entarteur professionnel de 53 ans a vite été maîtrisé par les agents de sécurité après avoir écrasé la traditionnelle tarte à la crème au visage du chef libéral. La femme de Jean Charest a également été éclaboussée lors de l'incident qui s'est terminé par une bousculade. En effet, les responsables de la sécurité, visiblement pris de vitesse, n'ont pu se jeter sur les entarteurs qu'une fois leur «méfait» commis. Ce genre d'incident soulève d'ailleurs toujours son lot de questions sur l'efficacité de la sécurité rapprochée des personnalités publiques.

Noël Godin, entarteur bien connu, a déclaré la guerre patissière à toutes les célébrités qu'il juge antipathiques, dans tous les domaines.