•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'éphédrine n'est pas sans danger

Radio-Canada

Une vaste analyse démontre que la prise de ce médicament augmente les risques de troubles cardiaques, psychiatriques, gastro-intestinaux et nerveux.

Une vaste analyse réalisée pour le compte du département de la Santé américain démontre que la prise d'éphédrine augmente les risques de troubles cardiaques, psychiatriques, gastro-intestinaux et nerveux.

Ce médicament, utilisé comme neurostimulant dans certains compléments alimentaires, est très utilisé pendant l'entraînement ou pour favoriser la perte de poids, même si son efficacité n'est pas bien démontrée.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont passé en revue pas moins de 530 articles, 52 essais et 65 rapports sur la substance extraite de l'Ephedra vulgaris. Ils ont même analysé plus de 16 000 réactions indésirables à cette substance dont la consommation aurait notamment provoqué cinq morts, cinq crises cardiaques, 11 accidents vasculaires cérébraux et quatre crises d'épilepsie.

Ces travaux vont permettre aux autorités sanitaires américaines de prendre une décision sur l'apposition d'une mise en garde sur les produits contenant de l'éphédrine.

En juin 2001, Santé Canada a émis un avis pour demander aux consommateurs canadiens de cesser d'utiliser tout produit contenant des extraits de la plante Ephedra, associés à de la caféine et à d'autres stimulants.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.