•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marées humaines sur vague de paix

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des centaines de milliers de manifestants expriment simultanément leur opposition à une guerre contre l'Irak dans plus de 600 villes du monde entier.

Ce samedi est consacré par des centaines de milliers de pacifistes Journée internationale contre la guerre . D'importantes marches ont eu lieu dans plus de 600 villes à travers le monde pour manifester pacifiquement contre une éventuelle guerre en Irak.

L'Amérique en marche

Des manifestations ont commencé dans la plupart des grandes villes canadiennes et américaines. À New York, environ 100 000 personnes sont rassemblées sur la 1ère avenue pour manifester leur soutien à la paix, en opposition aux prises de position de l'administration Bush. Les organisateurs n'ont pu obtenir le permis de défiler jusqu'aux abords du bureau de l'ONU et ont donc dû se résoudre à tenir l'événement tout près des Nations unies.

Au Canada

À Montréal, des dizaines de milliers de personnes ont entamé la marche organisée par le Collectif « Échec à la guerre ». Le départ se situait à l'angle des rues Peel et René-Lévesque. Les organisateurs avaient demandé aux manifestants de porter un foulard ou un morceau de tissu blanc.

À Toronto, où l'on estime la foule un peu moins nombreuse qu'à Montréal, les citadins ont marché symboliquement.

D'autres villes québécoises tiennent des manifestations : New Carlisle, en Gaspésie, Québec, Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay, Sherbrooke, Trois-Rivières et Val d'Or.

En Europe et ailleurs

Dans certaines grandes métropoles d'Europe, où les marches sont déjà terminées en ce samedi, de véritables marées humaines ont déferlé dans les rues atteignant dans la plupart des cas des records en termes de nombres de manifestants.

À Londres, on parle de la plus grande manifestation de l'après-guerre avec plus d'un demi million de manifestants, selon les estimations de la police, les organisateurs dénombrant plutôt un million de personnes. Dans un cas comme dans l'autre, il s'agit d'un nombre impressionnant puisque les Britanniques sont habituellement peu enclins à descendre dans la rue. Il faut préciser que l'opinion publique britannique est massivement contre la guerre, alors que le gouvernement de Tony Blair accorde son appui à Washington.

À Berlin aussi on juge qu'il s'agit de l'une des plus importantes manifestations de l'après-guerre. La police et les organisateurs s'entendent pour dire que plus de 500 000 personnes sont venues de partout dans le pays pour descendre dans la rue et dire « non » une intervention armée en Irak.

À Rome, les organisateurs parlent de trois millions de marcheurs, un chiffre que la préfecture n'a pas voulu confirmer pour l'instant. Le cortège s'étendait sur plus de 10 kilomètres. La mobilisation est en effet grande dans ce pays et le mouvement pacifique y a mille visages, que ce soit celui de regroupements de gauche ou de mouvements religieux.

À Paris, on juge que la mobilisation n'a pas été au rendez-vous avec 200 000 personnes qui ont joint leur voix à leur président dans une autre grande marche. Beaucoup de Français partagent pourtant un sentiment de fierté à la suite du discours très applaudi du ministre français des Affaires étrangères, Dominique de Villepin, devant l'ONU.

Enfin, à Athènes, 100 000 personnes ont pris part à ce que les organisateurs qualifient de mobilisation record pour la paix. Un millier de manifestants se sont rassemblés en début d'après-midi à Varsovie.

Manif monstre vendredi en Australie

Vendredi, à Melbourne, plus de 150 000 Australiens ont pris part à la plus importante manifestation pacifiste à se tenir dans leur pays depuis la Guerre du Vietnam, il y a plus de 30 ans.

Ces dizaines de milliers de personnes s'étaient données rendez-vous pour signifier à leurs dirigeants leur opposition à une guerre en Irak. Rappelons que le gouvernement australien s'est clairement rangé aux côtés des États-Unis et appuie une guerre préventive contre le régime de Saddam Hussein.

Asie et Moyen-Orient

En Asie, quelques milliers de personnes ont marché, que ce soit à Tokyo ou à Hong-Kong. Dans les pays arabes, les rassemblements sont moins impressionnants et des dispositifs importants de sécurité encadrent toute manifestation publique. C'est au Caire que le plus grand nombre de gens ont manifesté.

Chez les principaux intéressés, à Bagdad, des défilés de plusieurs kilomètres ont réuni environ un million de manifestants opposés à une guerre américaine, selon des estimations des journalistes, tandis qu'à Damas, plus de 200 000 personnes ont défilé dans les rues.

.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...