•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après Loto-Québec, la SAQ

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Radio-Canada a appris qu'en plus d'avoir acheté des oeuvres d'art pour Loto-Québec, un marchand d'art verreux aurait également travaillé pendant trois ans pour la SAQ.

Vendredi, Radio-Canada révélait que Pierre-Antoine Tremblay, un marchand d'art poursuivi des dizaines de fois au civil pour fraude, aurait vendu 26 tableaux à Loto-Québec pour la somme de 130 000 dollars. Des tableaux dont la valeur et l'authenticité ont soulevé des doutes à la société d'État.

Radio-Canada a également appris qu'en plus de travailler pour Loto-Québec, l'individu en question, Pierre Antoine Tremblay, a aussi agit pendant plus de trois ans pour la Société des Alcools du Québec, qui était alors dirigée par Gaétan Frigon. Mais c'est l'ancien chef de cabinet de Bernard Landry, Claude H. Roy, alors vice-président de la SAQ, qui avait retenu ses services.

Pierre Antoine Tremblay et la galerie d'art Mayfair ont fait la manchette pendant près de quinze ans, la plupart du temps parce qu'ils étaient poursuivis par des clients floués ou qu'ils avaient vendu de faux tableaux. Un temps, M. Tremblay a été associé dans la galerie Mayfair à Yvan Demers, condamné à la prison pour avoir fraudé des acheteurs de tableaux.

En 2000, croulant sous les jugements et les réclamations de leurs anciens clients, la galerie et son propriétaire font faillite. Tout de suite après, Pierre Antoine Tremblay a ouvert, puis fermé, la Galerie Vision 2000, dans les mêmes locaux que son ancienne galerie Mayfair, rue Green à Westmount.

Aujourd'hui, il représente la Galerie 2000, dans le Vieux Montréal, qui appartient à un de ses proches. Selon nos informations, en 1999, Claude H. Roy, alors vice-président à la SAQ, a retenu ses services comme évaluateur. M. Tremblay a aussi acheté pour la SAQ des oeuvres d'art pour plusieurs centaines de milliers de dollars. Et, la plupart du temps, de la Galerie 2000 qu'il représente. En octobre dernier, la SAQ renouvelait son contrat. Mais informée récemment du curriculum de monsieur Tremblay, la société d'État vient d'annuler son contrat et a soumis ses achats à l'évaluation d'un expert.

C'est sous l'administration de Gaétan Frigon que Pierre Antoine Tremblay est entré à la SAQ où il traitait directement avec un de ses vice-présidents, Marcel Croulx. Il faut croire que ses services ont été appréciés car Pierre-Antoine Tremblay est devenu fournisseur de Loto-Québec peu de temps après que Gaétan Frigon en soit devenu le pdg.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.