•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rénald Côté 14 fois coupable

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Sherbrooke, l'homme de 51 ans accusé d'avoir agressé sexuellement sa fille a été reconnu coupable de 14 des 17 chefs d'accusation auxquels il faisait face.

Le procès qui a défrayé la manchette pendant des semaines au Québec a pris fin, dimanche à Sherbrooke, sur un verdict de culpabilité. Après sept jours de délibérations, un jury de huit hommes et quatre femmes a trouvé Rénald Côté, de Magog, coupable de 14 des 17 chefs d'accusation qui pesaient sur lui.

L'homme de 51 ans a notamment été reconnu coupable d'inceste, d'agressions sexuelles et de viol de sa fille Isabelle, aujourd'hui décédée.

La conjointe de Rénald Côté, Johanne, n'a pas accepté le verdict: «Ce n'est jamais arrivé. (....) Moi je vais en appel pour que la vérité éclate.»

Les accusations portées contre Rénald Côté concernaient des actes commis entre 1984 et 1987 et au printemps 2001. Non seulement a-t-il violé sa fille dès l'âge de quatre ans, mais il s'en est servi pour initier ses deux fils Donald et Serge, qui ont reconnu avoir abusé de leur soeur durant de nombreuses années.

Rénald Côté a aussi été reconnu coupable d'avoir agressé une autre jeune femme. Le jury a toutefois rejeté trois chefs d'accusation concernant un viol et des gestes posés sur une brue.

Me Hélène Fabi, procureure de la Couronne, se dit satisfaite du verdict: « Les membres du jury ont bien évalué la preuve. Ils ont pris le temps de le faire et je pense que le résultat démontre que, finalement, ce que la Couronne prétendait, est effectivement arrivé.»

Isabelle Côté, la principale victime, n'a pu entendre le verdict prononcé contre son père. La jeune femme est morte l'été dernier, à l'âge de 22 ans.

Ce verdict met fin à un procès qui aura durée près de trois mois. Les représentations sur sentence auront lieu le 5 février. Rénald Côté est passible d'une peine allant jusqu'à 14 ans d'emprisonnement.

L'avocat de Côté a déclaré qu'il en appellerait du verdict.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.