•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouverneur de l'Illinois vide les couloirs de la mort

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après avoir gracié quatre condamnés à mort, George Ryan a commué les peines capitales de tous les détenus de l'État en peine de prison.

Le gouverneur de l'Illinois, George Ryan, commue les condamnations à mort de tous les détenus de l'État qui attendent actuellement leur exécution dans les couloirs de la mort. En tout, 156 individus doivent bénéficier de cette mesure.

Le gouverneur, qui quitte ses fonctions lundi, a aussi accordé son pardon, vendredi, à quatre détenus qui avaient été injustement condamnés à mort et qui ont purgé chacun de 12 à 17 ans de prison pour des crimes qu'ils n'ont pas commis.

Expliquant qu'il avait réexaminé leur cas, M. Ryan a soutenu que Madison Hobley, Aaron Patterson, Leroy Orange et Stanley Howard avaient été «condamnés à tort».

Les trois premiers ont été libérés, alors que M. Howard restera en prison en raison d'une autre peine à purger. Les quatre hommes avaient dénoncé la brutalité policière, certains affirmant même que leurs aveux de culpabilité avaient été extorqués sous la contrainte.

Plus de condamnés innocentés que d'exécutés depuis 1977

En janvier 2000, le gouverneur républicain avait décrété un moratoire sur les exécutions dans son État, après qu'on eut découvert que depuis le rétablissement de la peine capitale, en 1977, 13 innocents avaient été condamnés à mort avant d'être graciés. Au total, rien que dans l'Illinois, ce sont 17 condamnés à mort dont on a prouvé l'innocence, alors qu'au cours des 25 dernières années, 13 personnes ont été exécutées.

Le Maryland a également décrété un moratoire sur les exécutions en mai dernier. En 2002, 71 condamnés à mort ont été exécutés aux États-Unis, soit plus de deux fois moins qu'en 2001. Depuis 1998, le nombre d'exécutions est en baisse aux États-Unis.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.