•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un traitement prometteur pour les diabétiques de type 1

Photo : Joerg Sarbach/Associated Press

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour célébrer la Journée mondiale du diabète, l'Université de l'Alberta et le groupe de bienfaisance Diabetes Research Institute Foundation Canada ont fait le point, lundi après-midi, à Edmonton, sur les avancées de leurs recherches pour le traitement du diabète de type 1.

Un texte de Marie-Pier MercierTwitterCourriel

Cette maladie auto-immune empêche le pancréas de produire de l'insuline.

Kerry Elliott est le tout premier Canadien à recevoir une transplantation de cellules du pancréas d'un donneur pour lui permettre de produire lui-même de l'insuline. Il s'agit d'une procédure expérimentale, mais qui s'avère prometteuse, selon lui.

Kerry Elliott, une personne atteinte de diabète
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Kerry Elliott, une personne atteinte de diabète

Photo : Radio-Canada

« Après seulement un an, on peut déjà voir des résultats incroyables. »

— Une citation de  Kerry Elliott, personne atteinte du diabète

Kerry Elliott est maintenant en mesure de produire lui-même de l'insuline. Il a encore besoin d'injections, mais il les a réduites de moitié depuis le traitement.

Le docteur James Shapiro, professeur de chirurgie à l'Université de l'Alberta, participe aux recherches sur le traitement du diabète de type 1 depuis de nombreuses années.

Le Dr James Shapiro
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dr. James Shapiro

Photo : Radio-Canada

Il a procédé à plusieurs greffes de pancréas chez ses patients atteints de la maladie.

Toutefois, cette procédure n'est pas appropriée pour tous, puisque certains peuvent rejeter l'organe transplanté. Celle-ci vient également avec un haut risque d'infection.

L'équipe de chercheurs a prélevé des cellules pancréatiques d'un donneur compatible, qui ont été greffées à l'aide d'un cathéter dans l'abdomen et dans l'avant-bras de Kerry Elliott. Depuis la dernière année, une vingtaine de personnes ont elles aussi participé au traitement.

À ce jour, seules certaines personnes atteintes de la maladie peuvent bénéficier des transplantations de cellules souches, a affirmé le docteur James Shapiro. Il a toutefois ajouté que lorsque les résultats seront concluants, les essais cliniques pourront s'étendre à toutes les personnes atteintes.

« Quand les résultats seront fructueux, nous étendrons les traitements à tout le monde atteint par la maladie. Il faut y aller une étape à la fois. »

— Une citation de  Le Dr James Shapiro

Selon le médecin, plus de 300 000 personnes sont atteintes du diabète de type 1 au Canada. Celles qui en souffrent doivent s'injecter deux à trois doses d'insuline par jour pour contrôler leur taux de sucre dans le sang, a-t-il précisé.

Le docteur Shapiro prévoit que les patients pourront, à l'avenir, produire par eux-mêmes toute l'insuline dont ils ont besoin et se débarrasser des injections.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !