•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sherbrooke lève en partie l'interdiction de stationner dans la rue l'hiver

Une équipe de déneigement est constituée d'un souffleur, d'une niveleuse, d'une chenillette à trottoirs, d'un véhicule de sécurité et de camions de transport de la neige.

Photo : Ville de Sherbrooke

Radio-Canada

Les citoyens de Sherbrooke pourront désormais se stationner dans la rue la nuit, mais certaines conditions s'appliqueront.

Les élus ont approuvé lundi une levée partielle de l'interdiction de stationnement sur la voie publique entre minuit et 7 heures, en vigueur du 15 novembre au 31 mars.

« Les statistiques nous prouvaient que l'hiver arrive de façon plus tardive », a affirmé Guylaine Boutin, la directrice du service de l'entretien et de la voirie, pour expliquer la décision.

« Ce lundi, il a fait 12 degrés et on était loin d'annoncer de la neige. Alors, d'interdire le stationnement, ce n'est pas obligatoire. Ça ne nuit pas aux opérations et les gens peuvent continuer de bénéficier de ce privilège-là », a ajouté Mme Boutin.

Les périodes hivernales où le stationnement dans la rue la nuit peut être permis à Sherbrooke

Du 15 novembre au 15 décembre
Du 24 décembre au 2 janvier
Du 15 au 31 mars

C'est le citoyen qui devra cependant être aux aguets puisque la décision de permettre le stationnement sera prise chaque jour. Si les prévisions météorologiques de la Ville prédisent plus de cinq centimètres ou que des opérations de déneigement et de déglaçage sont prévues, le stationnement ne sera pas autorisé et les contrevenants recevront une contravention.

L'information doit se retrouver à 16 heures sur le site de la Ville de Sherbrooke.

Pas de demande importante, dit la Ville

Seules deux à trois demandes étaient déposées officiellement chaque année à Sherbrooke pour réclamer une modification de la réglementation municipale, la plupart touchaient la période des Fêtes, avant l'arrivée de la visite. Pas besoin donc d'instaurer un système de vignettes comme à Gatineau.

« On ne voulait pas mettre en place un monstre administratif s'il n'y a pas de demande ou de besoins tant que ça », indique la directrice du service de l'entretien et de la voirie.

Il s'agit d'un projet-pilote pour la Ville. Certains élus ont soulevé la crainte de confusion chez les citoyens. On indique même que la meilleure stratégie est de faire comme si rien n'avait changé.

« Pour le citoyen, le plus simple, c'est de continuer à utiliser son stationnement privé et de faire comme si le stationnement dans la rue était interdit en tout temps », conclut Guylaine Boutin.

Sherbrooke s'est inspirée de ce qui se fait à Trois-Rivières et à Gatineau pour modifier son règlement. Récemment, la Ville de Drummondville a autorisé le stationnement de nuit dans la rue l'hiver, sauf lors des opérations de déneigement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Politique municipale