•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kickboxing : le Gatinois Benoît Ladouceur champion du monde

Le Gatinois Benoit Ladouceur, champion mondial dans sa catégorie

Le Gatinois Benoit Ladouceur, champion mondial dans sa catégorie

Photo : Émilie Beaulieu

Radio-Canada

La deuxième fois fut la bonne pour le Gatinois Benoît Ladouceur, qui a mis la main sur la ceinture de champion du monde de kickboxing, dans la catégorie poids lourds légers.

L'athlète de 38 ans a défait, dimanche soir au Palais de congrès de Gatineau, le Suisse Sébastien Bozonet, 22 ans, par décision unanime des juges, qui ont remis des cartes de 39-36, 38-37 et 40-35, toutes en faveur de Ladouceur.

Une victoire très satisfaisante pour Ladouceur, qui se préparait depuis plusieurs mois à ce combat.

Je me sens super bien ! Quand le combat s'est terminé, j'avais une bonne idée que j'avais gagné.

Benoît Ladouceur, champion du monde de kickboxing, poids lourds légers

Le Suisse a dominé les deux premiers rounds du combat qui en comptait cinq, avant de voir Ladouceur prendre le dessus lors des trois derniers. Il s'agissait de la deuxième tentative de Ladouceur pour remporter le titre, lui qui était déjà champion nord-américain dans la même catégorie.

Après le combat, l'entraîneur de Ladouceur, l'ancien champion mondial Jean-Yves Thériault, a dit croire que l'expérience de son protégé avait représenté un atout.

Il a une maturité maintenant qu'il n'avait pas la première fois qu'il a tenté de remporter le championnat. Il sait comment piéger son adversaire et c'est ce qu'il a fait.

Jean-Yves Thériault, entraîneur de Benoît Ladouceur

L'entraîneur a aussi vanté la préparation de Ladouceur, disant le trouver plus motivé que jamais depuis les six derniers mois.

En ce qui a trait à la suite des choses pour le nouveau champion mondial, Jean-Yves Thériault dit que ce sera à ce dernier de choisir. « Il pourrait se retirer dans la gloire ou encore décider d'affronter les plus grands champions », dit-il. « Je ne l'ai jamais poussé, ce sera à lui décider ».

Le nouveau champion du monde, lui, préférait d'abord savourer le moment. Toutefois, il admet qu'il lui sera difficile de résister à la tentation de défendre son titre.

Parions que Benoît Ladouceur aura plusieurs offres à étudier au cours des prochaines semaines.

Avec les informations de Kim Vallière

Ottawa-Gatineau

Sports