•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hillary Clinton blâme le FBI pour sa défaite

Hillary Clinton quitte la scène après son discours de défaite, le 9 novembre 2016.

Hillary Clinton quitte la scène après son discours de défaite, le 9 novembre 2016.

Photo : Getty Images / Getty Images/Jewel Samad

Reuters

Hillary Clinton a estimé samedi dans une conversation téléphonique avec les principaux donateurs de sa campagne électorale que le directeur du FBI, James Comey, était responsable de sa défaite à la présidentielle américaine, mardi, face à Donald Trump.

Pour la candidate démocrate, la lettre adressée par James Comey à des parlementaires américains dans laquelle il annonce que le bureau fédéral va rouvrir son enquête dans le dossier des emails de l'ex-secrétaire d'Etat a été le tournant de la campagne.

La présidentielle américaine 2016 - notre section spéciale

La décision de James Comey de faire connaître publiquement sa décision, à 11 jours du scrutin, a provoqué une érosion des soutiens démocrates dans le Midwest, précisent trois personnes connaissant le contenu de l'entretien téléphonique.

Hillary Clinton a notamment perdu le Wisconsin, une première pour le camp démocrate depuis 1984. Le Michigan, dont le décompte n'est toujours pas connu, semble pencher du côté républicain qui n'avait plus soutenu ce camp depuis 1988.

Une semaine après son annonce, James Comey a précisé que le FBI jugeait qu'il n'était pas nécessaire de rouvrir une enquête contre l'ancienne secrétaire d'État, mais le mal était déjà fait.

La lettre du directeur a favorisé Donald Trump et lui a fourni des arguments pour critiquer son adversaire, a estimé Hillary Clinton.

International