•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La future plage de Percé testée en laboratoire

Plage de Percé
Plage de Percé à l'est du quai Photo: Radio-Canada.ca/Joane Bérubé
Radio-Canada

L'institut national de recherche scientifique (INRS) procède présentement à des tests en laboratoire pour déterminer comment restaurer la plage de Percé fortement abîmée au cours des années par l'érosion des berges.

Un texte de Joane BérubéTwitterCourriel

Le contrat a été accordé par la firme Tetra Tech qui a reçu le mandat de la Ville de Percé pour recharger la plage.

Yves Gratton de l'INRS explique qu'actuellement les chercheurs se penchent sur les travaux réalisés à Sainte-Luce afin de repérer les résultats les plus probants pour la plage de Percé.

Des simulations sont réalisées au laboratoire hydraulique environnemental de Québec, le plus grand canal du genre au Canada.

La Promenade verte de Percé témoigne de l'urgence de protéger le bord de mer des assauts de tempêtes de plus en plus fréquentes.La Promenade verte de Percé témoigne de l'urgence de protéger le bord de mer des assauts de tempêtes de plus en plus fréquentes. Photo : Radio-Canada

Il s'agit en fait, précise M. Gratton, dans un canal « de houle » d'une longueur de 120 et d'une hauteur ainsi que d'une largeur de 5 mètres. « On construit une plage, on envoie des vagues sur la plage et on regarde comment cette vague réagit », indique M. Gratton.

Le laboratoire hydraulique environnemental se distingue aussi par la possibilité d'ajouter un courant moyen et des variations de marées.  

À partir d'un choix de grosseur de gravier et d'une inclinaison, poursuit M. Gratton, on regarde ce qui va se produire avec des vagues de tempêtes ou avec des marées de très haut niveau, si notre gravier va être complètement enlevé. 

Yves Gratton, chercheur à l'INRS

Plusieurs réponses

Une fois, les tests réalisés, il y aura sans doute des compromis à faire, estime le chercheur, puisqu'il s'agit d'une plage touristique.

Touristes sur le quai de PercéTouristes sur le quai de Percé Photo : Radio-Canada/Joane Bérubé

Ainsi, de gros graviers permettront à la plage de demeurer en place plus longtemps, mais d'un point de vue touristique cela peut s'avérer un problème. La Ville pourra à ce moment-là choisir de recharger sa plage plus souvent.

Pour le moment, la présence ou l'absence de glaces ne font pas partie des modèles simulés dans le canal. « Ça peut entrer par contre dans des modèles numériques que pourra effectuer Tetra Tech », indique le chercheur.

Cette semaine Québec et Ottawa ont annoncé une aide conjointe de 1,2 million de dollars pour restaurer la plage de Percé. L'utilisation du canal et de tous ses instruments peut coûter entre 5000 $ et 7000 $ par jour.

Les résultats de l'étude, qui a été lancée au début novembre, devraient être déposés d'ici 6 mois.

Est du Québec

Environnement