•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attentats de Paris : le suspect clé se serait radicalisé en prison

L'ancien avocat de Salah Abdeslam, Sven Mary

L'ancien avocat de Salah Abdeslam, Sven Mary

Photo : ? Yves Herman / Reuters

Radio-Canada

Le seul survivant des kamikazes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis, Salah Abdeslam, s'est radicalisé en prison, a affirmé samedi son ancien avocat belge.

À la veille du premier anniversaire des attaques qui ont fait 130 morts et 413 blessés, Sven Mary a divulgué au quotidien néerlandais De Volskrant quelques détails sur l'état actuel de son ex-client, incarcéré depuis le printemps.

« Il porte une barbe, il est devenu un vrai fondamentaliste alors qu'il n'était qu'un jeune des rues avec des baskets Nike », a révélé l'avocat, qui a représenté Salah Abdeslam pendant plusieurs mois avec son partenaire Frank Berton avant de renoncer à le défendre.

Selon M. Mary, ce sont les conditions de détention de Salah Abdeslam qui sont à l'origine de sa radicalisation et de son refus de collaborer avec la justice.

Dans sa cellule de Fleury-Mérogis, en banlieue parisienne, Abdeslam est détenu en isolement et sous vidéosurveillance continue.

« On ne l'a pas torturé physiquement », a ajouté l'avocat, qui qualifie plutôt les conditions de détention de « torture psychologique ».

Abdeslam avait tenté de faire suspendre la vidéosurveillance 24 heures sur 24, jusque-là un dispositif inédit en France. Le Conseil d'État a toutefois estimé que le « caractère exceptionnel des faits terroristes », pour lesquels il est poursuivi, implique « que toutes les précautions soient prises ».

Salah AbdeslamAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Salah Abdeslam

Photo : Police nationale française

D'après les enquêteurs, Abdeslam, 27 ans, a été au cœur des préparatifs des attentats les plus meurtriers jamais commis en France. Les autorités belges le considéraient comme l'homme le plus recherché au pays.

Après quatre mois en fuite à Bruxelles, il a été arrêté en mars dernier avant d'être remis en avril à la justice française, qui l'a inculpé pour assassinats terroristes.

Son frère Mohamed lui avait demandé en octobre dernier de sortir de son mutisme. Mohamed, qui a visité Salah trois fois en prison depuis sa détention, partage l'opinion de l'avocat Sven Mary pour ce qui est de la radicalisation de son frère.

« J'ai parfois même l'impression qu'il est quelque part encore plus radicalisé que déradicalisé », a-t-il ajouté.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International