•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anticosti cherche l'appui du public pour sa candidature à l'UNESCO

La nature et l'insularité d'Anticosti sont bien présentes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Municipalité de L'Île-d'Anticosti cherche l'appui du public, quelques mois après avoir lancé des démarches pour faire inscrire l'île sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Un texte de Marlène Joseph-BlaisTwitterCourriel

Un site web a été mis en ligne pour permettre aux citoyens du Québec et d'ailleurs au Canada de manifester leur appui à ce projet. 

L'UNESCO exigerait seulement l'accord des populations directement touchées, selon Sarah-Maude Belleville-Chénard, chargée de projet à la Municipalité de L'Île-d'Anticosti.

Sur le site Internet, on vise 10 000 appuis.

Sarah-Maude Belleville-Chénard, chargée de projet, Municipalité de L'Île-d'Anticosti

Elle croit que l'île est un joyau cher au coeur de beaucoup plus de gens que ses quelques centaines d'habitants. « On cherche à avoir des appuis à travers le Québec, le Canada. J'ai déjà fait le tour à la municipalité, des gens ici, pour prendre le pouls de la population de Port-Menier », dit-elle.

Un chevreuil à l'île d'AnticostiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un chevreuil à l'île d'Anticosti

Candidature

La Municipalité a entamé cette démarche en août, après que le gouvernement fédéral eut sollicité des propositions de candidatures pour de nouveaux sites du Patrimoine mondial.

La nature sauvage d'Anticosti.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La nature sauvage d'Anticosti.

Photo : Radio-Canada

Sarah-Maude Belleville-Chénard rappelle que le dossier d'Anticosti doit être prêt en janvier.

On a reçu, déjà, des lettres d'appui de scientifiques. On est en attente de certaines autres.

Sarah-Maude Belleville-Chénard, chargée de projet, municipalité de L'Île-d'Anticosti

Les différentes propositions seront ensuite analysées par un comité d'experts qui fera des recommandations à la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Société