•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour du Souvenir: les Canadiens se souviennent 

Cérémonie du jour du Souvenir devant l'ancien hôtel de ville de Toronto

Cérémonie du jour du Souvenir devant l'ancien hôtel de ville de Toronto

Photo : Radio-Canada/Lyne-Françoise Pelletier

Radio-Canada

Un sondage effectué pour la Fondation Vimy révèle que les Canadiens sont plus enclins à assister à une cérémonie du jour du Souvenir que les résidents de la Grande-Bretagne, de la Belgique et de la France.

Un texte de Lyne-Françoise PelletierTwitterCourriel

Toutefois, ils traînent derrière les pays européens lorsqu'il s'agit des connaissances sur la Première Guerre mondiale. Seulement deux Canadiens sur trois se rappellent avoir étudié le sujet à l'école.

Pourtant, la bataille de la crête de Vimy qui s'est déroulée le 9 avril 1917 est vue comme un moment décisif dans l'histoire du Canada. La victoire contre les forces allemandes, durant laquelle 3598 soldats canadiens ont péri, a transformé le Canada de dominion à une nation autonome.

Programme d'enseignement

Le programme de sciences sociales en Ontario donne un aperçu général de l'histoire militaire du Canada entre 1914 et 2016. Lucien Gava enseigne à l'école secondaire catholique l'Essor à Tecumseh. Il dit que c'est difficile pour les jeunes de réaliser ce qu'ont vécu les soldats durant la guerre sans avoir le contexte historique.

L'enseignant, qui est originaire de la France, a trouvé un moyen de faire revivre les émotions des soldats canadiens par l'entremise de cartes postales qui lui ont été remises par sa famille.

Je leur fais vivre cette contribution des Canadiens au front.

Lucien Gava, enseignant à l'école secondaire catholique l'Essor

Les jeunes de la 7e année en font l'étude pour ressentir et mieux comprendre la situation et l'état d'esprit des Canadiens au front. Lucien Gava demande aussi à ses élèves de se mettre dans les souliers d'un soldat et de rédiger des lettres.

Selon l'enseignant, les jeunes réalisent que l'histoire n'est pas seulement une chose qu'on apprend, mais aussi quelque chose qu'on vit.

Ne jamais oublier

David Benoît est coordonnateur d'une exposition itinérante intitulée De Vimy à Juno  pour le Centre Juno Beach.

Il croit que les Canadiens en général connaissent bien leur histoire militaire. Il aimerait toutefois que les programmes scolaires illustrent mieux les sacrifices et les histoires personnelles des soldats au front.

Les prochaines générations en sauront plus que leurs parents.

David Benoît, coordonnateur de l'exposition itinérante De Vimy à Juno

Plus de ressources sont disponibles et plusieurs organisations veillent à ce que les contributions militaires des Canadiens ne soient pas oubliées, dit David Benoît.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Histoire