•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre étape franchie vers un service de sages-femmes dans la Baie-des-Chaleurs

Des parents et leurs petits sont venus appuyer les revendications du collectif Accès Sages-femmes lors du conseil d'administration du CISSS de la Gaspésie.

Des parents et leurs petits sont venus appuyer les revendications du collectif Accès Sages-femmes lors du conseil d'administration du CISSS de la Gaspésie.

Photo : Radio-Canada/Isabelle Larose

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs dossiers chauds ont été abordés à la séance du conseil d'administration du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie. Entre autres, l'intervention du collectif Accès Sages-femmes a permis d'apprendre qu'une chargée de projet sera embauchée prochainement.

Un texte de Brigitte DubéTwitterCourriel avec les informations de Léa Beauchesne

Comme le demandait Accès Sages-femmes, le CISSS accepte qu'une sage-femme obtienne le poste de chargée de projet et non pas une infirmière ou un autre employé du CISSS.

La présidente directrice générale du CISSS, Chantale Duguay, a indiqué qu'une rencontre est prévue le 16 novembre.

« Maintenant, la condition gagnante, c'est le travail de collaboration avec le milieu médical. »

— Une citation de  Chantale Duguay, présidente directrice générale du CISSS

Optilab inquiète

Cindy Daraîche, technologiste médicale manifestant contre le projet Optilab à GaspéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cindy Daraîche, technologiste médicale manifestant contre le projet Optilab à Gaspé

Photo : Radio-Canada/Martin Tougoat

Par ailleurs, la haute direction du CISSS s'inquiète du projet Optilab qui vise à centraliser l'analyse de prélèvements à Rimouski. Plusieurs professionnels de la santé ont questionné les dirigeants du CISSS.

Le directeur des ressources humaines, Michel Bond, affirme que de nombreux défis viennent avec cette centralisation de l'analyse.

« Le premier défi à réaliser, c'est le transfert administratif des techniciens de laboratoire du CISSS de la Gaspésie vers celui du Bas-Saint-Laurent. »

— Une citation de  Michel Bond, directeur des ressources humaines du CISSS de la Gaspésie

On ignore toujours de quelle manière seront transportés les échantillons et si des postes seront abolis ou transférés.

Les organismes communautaires se sentent abandonnés

Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, a rencontré les représentants des organismes communautaires à Sainte-Anne-des-Monts.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, a rencontré les représentants des organismes communautaires à Sainte-Anne-des-Monts.

Photo : Radio-Canada/Jean-François Deschênes

De leur côté, les organismes communautaires sont venus dire qu'ils ne se sentaient pas soutenus par les représentants du CISSS. Une vingtaine de représentants ont demandé à la présidente-directrice générale de porter leurs revendications jusqu'au niveau politique, auprès du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

La coordonnatrice du Regroupement des organismes communautaires Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, Geneviève Giguère, a rappelé que les besoins sont de 13,5 millions de dollars pour les groupes en santé et services sociaux.

« On a demandé aux députés de s'engager à porter nos revendications, a-t-elle mentionné. Nos deux députés péquistes ont accepté de signer et sans surprise, le député Chevarie a refusé. »

Au CISSS, on indique pour le moment qu'une analyse des demandes est en cours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec