•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le recteur de l'UQAC renonce à solliciter un deuxième mandat

Martin Gauthier, recteur de l'UQAC

Martin Gauthier, recteur de l'UQAC

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le recteur de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) ne souhaite plus renouveler son mandat. Dans une lettre envoyée mercredi, Martin Gauthier demande à la présidente de l'Université du Québec, Sylvie Beauchamp, et au président du conseil d'administration de l'UQAC, Laval Boulianne, de mettre un terme au processus qui est en cours.

Un texte de Mireille ChayerTwitterCourriel

Il indique que sa décision est mûrement réfléchie et qu'il la prend à la suite de toutes les critiques émises par les professeurs, les chargés de cours et les techniciens professionnels. Ceux-ci se sont d'ailleurs prononcés majoritairement contre le renouvellement du mandat du recteur lors d'un référendum en octobre.

« Contesté depuis son annonce, le renouvellement de mon mandat à titre de recteur a été mal accueilli par une proportion non négligeable de membres de la communauté universitaire. J'ai entendu, j'entends », écrit Martin Gauthier.

Il ajoute vouloir quitter à la fin de son mandat, soit en avril 2017. Il explique que sa décision est motivée par une volonté d'assainir le climat de travail à l'UQAC.

« Ma décision est portée par mon désir de voir les professeurs et le personnel de l'UQAC collaborer à l'accomplissement de la mission de notre établissement d'enseignement supérieur avec fougue et détermination et ainsi orienter leurs actions en remettant l'étudiant au centre de leurs préoccupations.

Le recteur dit partir avec le sentiment du devoir accompli, soulignant entre autres la hausse de fréquentation à l'université régionale, ses réalisations à l'international et la construction de nouveaux pavillons sous son règne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !