•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Première Nation d'Elsipogtog réclame le tiers du territoire du N.-B.

Les Micmacs d'Elsipogtog déposent une poursuite judiciaire
Radio-Canada

La réserve micmaque Elsipogtog, au Nouveau-Brunswick, annonce le dépôt d'une action en justice pour obtenir les titres d'un vaste territoire qui englobe environ le tiers de la province.

Les dirigeants de la Première Nation affirment qu'ils n'ont jamais cédé les droits sur ce territoire qu'ils appellent Sikniktuk lorsqu'ils ont signé des traités de paix et d'amitié avec la Couronne britannique dans les années 1760.

Un territoire revendiqué par les Micmacs au Nouveau-BrunswickCette carte montre le territoire revendiqué par les Micmacs au Nouveau-Brunswick Photo : Radio-Canada

Ils veulent obtenir des tribunaux la confirmation qu'ils détiennent toujours la propriété de ce territoire et demandent également une injonction pour « prévenir la destruction future des terres, de l'eau, de l'air et des forêts » dans la zone.

Des travaux de prospection d'une entreprise de gaz de schiste ont provoqué des manifestations et des arrestations au sein de cette réserve autochtone, la plus populeuse au N.-B., il y a quelques années.

Le territoire réclamé va de Saint-Jean, dans le sud-ouest de la province, jusqu'à Baie Sainte-Anne, dans le centre-est. Il se rend jusqu'à la frontière de la Nouvelle-Écosse, dans le sud-est et jusqu'au nord de Minto, dans le centre de la province.

« Ce n'est pas pour obtenir de l'argent. C'est pour obtenir qu'on soit consulté sur la gestion de nos terres », a déclaré le chef d'Elsipogtog, Aaron Sock, lors d'une conférence de presse dans la réserve.

Cette démarche de sa communauté est le résultat d'un mouvement de la base, a-t-il précisé.

« Nous voulons donner de l'espoir et du courage à nos jeunes en nous tenant debout pour nos titres et nos droits », a renchéri Kenneth Francis, qui représente la réserve pour les questions de développement. « Le gouvernement fédéral a promis une direction renouvelée [...] conformément à la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones. »

Kenneth Francis annonce le dépôt de revendications territoriales couvrant une grande partie du N.-B.Kenneth Francis annonce le dépôt de revendications territoriales couvrant une grande partie du N.-B. Photo : Radio-Canada/Michel Nogue

« Malheureusement, poursuit-il, le Canada et la province bafouent ces droits en prenant des décisions qui menacent la santé de nos résidents et de nos terres. En déposant cette action, nous demandons aux deux niveaux de gouvernement [...] de prendre nos droits au sérieux. »

D'après des renseignements de Michel Nogue

Acadie

Justice et faits divers