•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pont encore réclamé à Tadoussac, plutôt que des traversiers neufs

Le reportage de Marlène Joseph-Blais
Radio-Canada

La Société du pont sur le Saguenay a profité du passage de la Société des traversiers du Québec (STQ) à Tadoussac, mardi, pour questionner la décision de renouveler les traversiers qui relient Tadoussac à Baie-Sainte-Catherine, plutôt que de construire un pont entre les deux rives.

Un texte de Marlène Joseph-BlaisTwitterCourriel

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) a entrepris ses travaux à Tadoussac, mardi,concernant la construction d'un duc-d'Albe au quai garage de Tadoussac. 

Selon le vice-président de la Société du pont sur le Saguenay, Pierre Breton, ce projet n'est pas désiré par de nombreux Nord-Côtiers. « À aucun moment, les utilisateurs n'ont été consultés pour la construction de ces deux traversiers », a-t-il mentionné devant les représentants de la STQ.

Tout comme d'autres acteurs du milieu économique de la Haute-Côte-Nord, présents à l'audience du BAPE, le président de l'entreprise Boisaco, de Sacré-Coeur, croit que la meilleure solution demeure la construction d'un pont sur la rivière Saguenay.

Quand on voit l'augmentation du trafic et toutes les contraintes que ça engendre, également les impacts du contournement des secteurs en question, on n'a pas le choix de constater que le traversier n'est plus le moyen approprié pour faire la traversée du Saguenay.

Steeve St-Gelais, président, Boisaco

Toujours pertinent?

Au moins 170 millions $ auront été avancés par la STQ pour les nouveaux traversiers et l'adaptation des quais de Tadoussac et de Baie-Sainte-Catherine. Malgré cela, ceux qui militent pour la construction d'un pont entre les deux rives croient qu'il n'est pas trop tard pour choisir cette avenue.

« L'ancien PDG de la STQ, [Georges Farah], nous a confirmé que ces traversiers peuvent-être transférés n'importe où, alors de profiter de la dimension de ces traversiers où il y a un besoin, tel que la traverse entre St-Siméon et Rivière-du-Loup », affirme l'un des administrateurs de la Société du pont sur le Saguenay, Pierre Brisset.

Traversiers attendus

Pendant ce temps, le maire de Tadoussac, Hugues Tremblay, affirme que l'attente a assez duré en ce qui concerne la livraison des deux nouveaux traversiers en construction au chantier Davie, à Québec.

Le maire de Tadoussac, Hugues TremblayLe maire de Tadoussac, Hugues Tremblay

On en a fait bâtir un en Italie, [le F.-A.-Gauthier]. Il est rendu à Baie-Comeau et il fonctionne. Nous autres, on n'est même pas capable de les faire fonctionner, donc il y a un méchant problème. La Davie, ça a été un gouffre total.

Hugues Tremblay, maire de Tadoussac.

Les traversiers en construction pourront transporter 110 véhicules chacun, soit 35 de plus que les navires actuellement en fonction.

Est du Québec

Société