•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq coups de cœur d'urbanisme à Saguenay

La rivière aux Sables, dans l'arrondissement de Jonquière
La rivière aux Sables, dans l'arrondissement de Jonquière Photo: Radio-Canada/Yves Bergeron
Radio-Canada

Il y a des lieux qu'on aime fréquenter, dont on ne se lasse pas, qui nous font aimer nos villes. Des endroits où l'aménagement est particulièrement bien adapté pour faciliter les déplacements.

Un texte de Chantale DesbiensTwitterCourriel

Après avoir exploré les échecs en matière d'urbanisme à Saguenay, nous avons demandé à l'urbaniste et géographe Martin Simard, professeur titulaire à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), d'identifier quels sont ses coups de cœur. Parmi ses choix, on retrouve beaucoup d'espaces verts.

« C'est beaucoup une caractéristique de la vie moderne de vivre sa ville à travers les loisirs que sont la course, le vélo, le skateboard ou la marche. Ces espaces de verdure, les espaces de loisirs, l'esthétique et le cadre de vie sont des aspects très importants pour les gens de nos jours », remarque-t-il.


1. LE PARC DE LA RIVIÈRE-DU-MOULIN ET LA DENSIFICATION DU QUARTIER

Le quartier des oiseaux dans l'arrondissement de ChicoutimiLe quartier des oiseaux dans l'arrondissement de Chicoutimi Photo : Radio-Canada/Jean-François Potvin

Si l'étalement urbain est vu comme un échec, le quartier des Oiseaux et le parc de la Rivière-du-Moulin, qui l'entoure dans l'arrondissement de Chicoutimi, sont des modèles de densification urbaine.

L'urbaniste y voit un mouvement intéressant vers des constructions comme des duplex ou des maisons en rangée qui répondent aux besoins démographiques actuels. La proximité du secteur commercial, qui limite les déplacements, est également un élément intéressant en matière d'urbanisme.

Le parc de la Rivière-du-Moulin dans l'arrondissement de ChicoutimiLe parc de la Rivière-du-Moulin dans l'arrondissement de Chicoutimi Photo : Radio-Canada/Jean-François Potvin

En plus, le parc de la Rivière-du-Moulin offre un espace vert au cœur du quartier pour pratiquer plusieurs activités.

« C'est un peu avoir la nature en ville, souligne Martin Simard. C'est un parc où on a la rivière du Moulin, qui passe d'une rivière très calme à une rivière qui s'encaisse et qui devient une chute. La rivière elle-même est intéressante. C'est un très bel espace l'été pour faire du canot ou de la marche et l'hiver pour faire du ski de fond. »


2. LE PARC PRICE ET LA PROMENADE DE LA RIVIÈRE-AUX-SABLES

Le parc Price dans l'arrondissement de JonquièreLe parc Price dans l'arrondissement de Jonquière Photo : Radio-Canada/Yves Bergeron

Il a fallu une dizaine d'années de négociations entre Saguenay et Abitibi-Bowater pour rouvrir le parc Price à la population. En septembre 2008, la compagnie a finalement accepté de céder le terrain et la gestion complète du parc pour une durée de 30 ans à la Ville.

Depuis, les visiteurs peuvent profiter des sentiers et voir le tombeau de Sir William Price dans un secteur de l'arrondissement de Jonquière où l'accès à l'eau est limité.

« Il y a une espèce de parc linéaire qui est très beau, qui redonne un espace vert aux gens de Kénogami, qui est un quartier relativement défavorisé où il y a assez peu d'espaces verts, remarque Martin Simard. Ça donne un nouvel espace vert qui est original, qui permet une balade et qui rapproche les gens du Saguenay parce qu'à Kénogami, même si on est proche de la rivière aux Sables et du Saguenay, on voit très peu ces cours d'eau là. »

Le parc de la Rivière-aux-Sables, avec sa promenade, son accès à l'eau et ses jeux pour les enfants, est également une réussite, selon l'urbaniste.

Y a-t-il des bons coups en matière d'urbanisme dans votre ville? Dites-nous lesquels dans la section commentaires au bas de la page.

EN RAPPEL : 


3. LA ZONE PORTUAIRE

La Zone portuaire dans l'arrondissement de ChicoutimiLa Zone portuaire dans l'arrondissement de Chicoutimi Photo : Radio-Canada/Jean-François Potvin

Le site des installations portuaires de Chicoutimi n'est plus utilisé pour l'entreposage du charbon et du pétrole depuis 1985. Les grands réservoirs sont alors disparus du paysage de la rive du Saguenay et le terrain a été décontaminé pour redonner à la population l'accès à la rivière.

Après plusieurs années de travaux, la Zone portuaire de Chicoutimi a été inaugurée en juillet 1992.

Pour l'urbaniste Martin Simard, la restauration du site est une réussite en raison de la panoplie d'activités qu'on peut y pratiquer.

« Personnellement, j'ai un petit faible pour la Zone portuaire de Chicoutimi, admet-il. Par sa taille, par le parc qu'on a aménagé aussi avec des sentiers pittoresques, en créant des environnements un peu fermés avec des petites buttes, des arbres et tout ça. Pour moi, ça reste un parc pittoresque comme on les appelle en architecture du paysage, mais qui est vraiment exceptionnel. »


4. ARVIDA ET LES EFFORTS DE PRÉSERVATION DU PATRIMOINE

Les appartements Britanny dans le secteur d'ArvidaLes appartements Britanny dans le secteur d'Arvida Photo : Radio-Canada/Jean-François Potvin

L'un des éléments qui distinguent Saguenay, selon l'urbaniste, est la présence d'anciennes villes planifiées et gérées par des compagnies. Arvida est la plus vaste et la plus impressionnante de ces villes, entre autres, avec ses rues en courbe et son architecture standardisée.

Depuis 15 ans, Saguenay travaille à préserver et mettre en valeur ce territoire. Toutefois, ce n'est qu'en 2010 que les règlements visant à contrôler les rénovations résidentielles pour protéger le patrimoine ont été adoptés, ce qui a eu pour effet d'altérer l'architecture de plusieurs maisons. En plus, ces règlements ne touchent pas toute l'ancienne ville.

Bien que positive, la démarche n'est donc pas parfaite de l'avis de Martin Simard.


5. LE PRESBYTÈRE DE L'ÉGLISE SACRÉ-CŒUR

Le presbytère Sacré-Coeur dans l'arrondissement de ChicoutimiLe presbytère Sacré-Coeur dans l'arrondissement de Chicoutimi Photo : Radio-Canada/Yves Bergeron

La restauration et la mise en valeur du presbytère de l'église Sacré-Cœur, dans le quartier du Bassin, sont une réussite pour l'urbaniste de l'UQAC.

La Place du Presbytère a été acquise par les Entreprises Jeunesse en 2000. Le bâtiment religieux héberge des organismes sans but lucratif.

« On a fait une librairie, un petit restaurant, le petit café du presbytère, on a loué des locaux et on a fait un espace qui est un peu devenu le cœur du quartier, note Martin Simard. Il y a beaucoup de gens qui y circulent. C'est un bel exemple de récupération d'un édifice patrimonial et de recréer de la vie dans un quartier. »

L'aménagement de la Place du Presbytère a aussi permis de consolider le pôle touristique formé par le musée de la Petite Maison Blanche et l'église Sacré-Cœur.

Saguenay–Lac-St-Jean

Urbanisme