•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq bons coups d'architecture en Gaspésie

À un an des élections municipales, Radio-Canada présente une série de reportages sur le thème « Rêver ma ville ». Cette semaine, on jette un regard sur cinq bons coups d'architecture en Gaspésie. 

Un texte de Bruno LelièvreTwitterCourriel

1. LA VILLA FREDERICK-JAMES, À PERCÉ

La villa James, à PercéLa villa James, à Percé Photo : Radio-Canada

Le bâtiment a été construit vers 1888 par Frederick James. En plus de sa résidence, le peintre américain y a aménagé un atelier au début du 20e siècle qui a été fréquenté par de nombreux artistes. En 2005, l'Université Laval avait signé un bail de 30 ans avec le propriétaire de la maison, la fondation Héritage canadien du Québec, pour y offrir des ateliers de création durant la saison estivale.

L'Université Laval offrait depuis 2002, à l'intérieur de ses murs, des cours d'aménagement, d'architecture et d'art. L'université a cependant fermé son école cet été, en raison des compressions budgétaires. Elle souhaite maintenant redonner vie à la maison...

(Références : Radio-Canada et Jean-Louis Lebreux)

C’est un style américain de type shingle. Un style qui caractérise une période aux États-Unis. L’extérieur du bâtiment est presque entièrement recouvert en bardeau de cèdre. Il y a des lucarnes, trois ou quatre pentes dans la toiture, des oeils-de-boeuf, de nombreuses fenêtres à carreaux. C’est une villa qui attire l’oeil.

Jean-Louis Lebreux, directeur du musée le Chafaud

2. L'HÔTEL DE VILLE DE PERCÉ

L'hôtel de ville de PercéL'hôtel de ville de Percé Photo : Radio-Canada

Il s'agit du Perce Rock House, construit au début du 20e siècle et réhabilité en hôtel de ville en novembre 1991. Le plus ancien hôtel de villégiature de Percé a été légèrement déplacé non loin de son site original.

Le bâtiment est paré d'un étroit ajout latéral surmonté d'une toiture à pignon. En façade, ayant remplacé le perron-galerie, apparaît, orné de pilastres, un solarium rehaussé d'un toit en pavillon. Un porche en saillie constitue l'entrée principale surmontée d'un fronton qui accentue la fonction civique de l'immeuble.

(Références : Ville de Percé )

C'est une belle réussite. On a pris un ancien hôtel, le Percé Rock House, et on a converti ce bâtiment en hôtel de ville. Ça domine la colline de Percé. Dans le fond, l'extérieur du bâtiment reste et l'intérieur s'est modernisé. Voilà une réussite d'une réhabilitation patrimoniale.

Jean-Marie Fallu, rédacteur en chef, magazine Gaspésie

3. MUSÉE DE LA GASPÉSIE

Le Musée de la GaspésieLe Musée de la Gaspésie Photo : Radio-Canada

Le Musée de la Gaspésie a ouvert ses portes au grand public en 2009. Il s'agit de la deuxième version du centre, construit en 1997.

Ce musée plus moderne, deux fois plus grand, possède une exposition permanente renouvelée : Gaspésie, Le grand voyage. À l'entrée, le hall vitré sur une hauteur de trois étages permet d'avoir une vue imprenable sur la baie. Un bâtiment qui, selon de nombreux observateurs, s'est bien harmonisé avec son milieu.

(Références : Radio-Canada et le Musée de la Gaspésie)


4. LE QUAI DES ARTS

Le Quai des arts à Carleton-sur-MerLe Quai des arts à Carleton-sur-Mer Photo : Hôtel de ville de Carleton-sur-Mer

Au coeur de la Baie-des-Chaleurs, le Quai des arts est un lieu unique de production et de diffusion culturelle. Bibliothèques, salle d'exposition, foyer, salle de répétition, ateliers de création et billetterie sont les principaux espaces de cette infrastructure moderne et accueillante.

Si le Quai des arts a été mis sur pied en 2003, c'est surtout pour sa salle de spectacles.« C'est le quartier général de la culture », précise l'historien Pascal Alain, qui trouve aujourd'hui que l'infrastructure s'est bien intégrée au milieu des autres bâtiments historiques.

Le défi, c'était d'intégrer un bâtiment moderne, neuf, à un environnement historique comme l'église Saint-Joseph, la plus vieille église catholique de la Gaspésie et des Îles. Au début, les opinions étaient partagées. Certains aimaient, d'autres non.

Pascal Alain, historien

5. LE MANÈGE MILITAIRE DE MATANE

Le manège militaire de MataneLe manège militaire de Matane Photo : Wikipédia

Le manège militaire est situé bien en vue au coeur du centre-ville de Matane. Il s'agit d'un bâtiment en brique rouge de deux étages coiffé d'un toit en croupe à couverture métallique peinte en vert qui est aussi pourvu d'une tour d'angle en saillie de quatre étages de hauteur percée par une entrée en arche. La désignation se limite au tracé au sol du bâtiment.

Le manège militaire est un édifice fédéral du patrimoine reconnu en raison de son importance historique, de l'intérêt qu'il présente sur le plan architectural et de la place privilégiée qu'il occupe dans son milieu.

(Références : Wikipedia)

Est du Québec

Architecture