•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta veut identifier les élèves non vaccinés

Un enfant reçoit le vaccin contre la rougeole
Un enfant reçoit le vaccin contre la rougeole Photo: SRC
Radio-Canada

Le gouvernement albertain a déposé lundi un projet de loi qui permettrait au ministère de la Santé d'identifier les élèves non vaccinés et de tenter de convaincre les familles de protéger leurs enfants.

Un texte de Laurent PirotTwitterCourriel

La ministre de la Santé Sarah Hoffman espère que cette mesure permettra d'améliorer le taux de vaccination des enfants, en baisse depuis plusieurs années. Son ministère estime qu'entre 15% et 25% des élèves ne sont soit pas vaccinés ou ont été vaccinés en dehors de la province sans que l'information ait été transmise aux autorités provinciales.

Les enfants qui ne sont pas vaccinés doivent être exclus de l'école pendant une épidémie. Actuellement, le ministère de la Santé intervient uniquement lors de l'éclosion d'une maladie dans un établissement scolaire.

Le taux de vaccination n'est pas suffisant pour prévenir les éclosions.

Sarah Hoffman, ministre de la Santé

Le projet de loi permettrait de recouper après chaque rentrée scolaire les noms des élèves inscrits dans les écoles avec le nom des enfants qui sont immunisés. Les professionnels de la santé publique seraient alors en mesure de discuter avec les parents.

Ces discussions doivent permettre d'intégrer les données des enfants vaccinés ailleurs qu'en Alberta et de convaincre certaines des familles réticentes à la vaccination.

Ceux qui maintiennent leur refus de vacciner leur enfant devront signer un document les informant des risques pour la santé et de la possibilité d'une exclusion de l'école.

Si le projet de loi est adopté, le gouvernement espère commencer à identifier les élèves non vaccinés à partir de la rentrée scolaire de septembre 2017.

Alberta

Vaccination