•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Innus manifestent au Dakota du Nord contre un projet de pipeline

Le chef innu de Mingan, Jean-Charles Piétacho, à Standing Rock, dans le Dakota du Nord

Le chef innu de Mingan, Jean-Charles Piétacho, à Standing Rock, dans le Dakota du Nord

Photo : Jean-Charles Piétacho

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des membres des communautés innues de la Côte-Nord se sont joints à la manifestation dans le Dakota du Nord pour soutenir les Autochtones de Standing Rock qui s'opposent au projet de pipeline Dakota Access.

Le chef de la communauté innue de Mingan, Jean-Charles Piétacho, participe au rassemblement organisé près de Bismarck, tout comme l'ancien chef de Matimekush-Lac John, Réal McKenzie.

Je pense que ça touche mondialement tout le monde pour la question environnementale. Ce n'est pas juste un enjeu autochtone, mais non-autochtone aussi. 

Réal McKenzie, ancien chef de Matimekush-Lac John

Réal McKenzie souligne qu'un traité signé en 1863 n'a pas été respecté par le gouvernement américain et les promoteurs du projet.

Selon le chef de Mingan, Jean-Charles Piétacho, il faut que le gouvernement revienne à la réalité. « Trop, c'est trop comme on dit », affirme-t-il.

Tous ces projets affectent le territoire, surtout l'eau. 

Jean-Charles Piétacho, chef innu de Mingan

Des membres de la Première Nation de Standing Rock craignent que le pipeline empoisonne la rivière Missouri, qui fournit l'eau potable de la communauté sioux. 

Ils ont érigé un campement sur le site, en appui à leurs revendications.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec