•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Présence d’une bactérie responsable de la maladie de Lyme dans 3 tiques de la C.-B.

Une tique sur une plante
La tique peut transmettre la maladie de Lyme. Photo: CBC
Radio-Canada

Le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique et l'Agence de la santé publique du Canada ont confirmé que depuis le mois de juin 2016 en Colombie-Britannique trois tiques ont été déclarées positives à une nouvelle espèce de bactérie étroitement liée à la bactérie Borrelia mayonii.

La bactérie Borrelia mayonii, récemment découverte, peut être responsable du développement de la maladie de Lyme chez les humains. Jusqu'à présent, elle n'avait été observée que dans certaines zones des États-Unis. Selon les données des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis, environ 6 échantillons sur 9000 prélevés sur des résidents du Minnesota, du Wisconsin et du Dakota du Nord ont révélé la présence de la bactérie.

« Cette découverte démontre que notre programme de surveillance des tiques fonctionne aussi bien au niveau local que national », explique la Dre Eleni Galanis, médecin épidémiologiste au Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique. « Bien que des études plus poussées soient nécessaires, la menace sanitaire que constitue cette nouvelle espèce est très limitée. »

La bactérie découverte sur trois tiques en Colombie-Britannique est sensiblement différente de celle des États-Unis, et aucun élément n'indique que des résidents de la Colombie-Britannique aient contracté la maladie de Lyme à la suite d'une piqure de tique infectée par la bactérie.

Les trois cas britanno-colombiens

La première tique infectée a été trouvée sur un chien en juin 2016, après une sortie camping dans le Lower Mainland. Alors que les résultats d'analyses ont confirmé la présence de la nouvelle bactérie, le chien est en pleine forme et ne montre aucun symptôme de la maladie de Lyme.

La seconde a été prélevée sur un enfant en juillet 2016. Il se serait rendu avec sa famille dans le centre de la Colombie-Britannique. À l'instar du chien, l'enfant se porte bien et ne présente aucun symptôme de la maladie.

Enfin, le troisième cas a été observé sur un autre chien dans le Lower Mainland en septembre 2016. Pour l'instant, aucun signe de la maladie de Lyme.

Le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique et l'Agence de la santé publique du Canada étudient les répercussions cliniques de cette découverte et suivent de très près les trois sujets qui ont été en contact avec la bactérie. Le bilan est toutefois positif pour le moment.

« Sur les 19 000 tiques testées par l'Agence de la santé publique du Canada, et près de 2800 par le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, ces trois cas sont les seuls à avoir révélé la présence de cette bactérie, proche de la bactérie Borrelia mayonii », indique le Dr Muhammad Morshed, microbiologiste au Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique