•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Euthanasie de 5 chiens qui ont attaqué un groupe de jeunes en Saskatchewan

Les cinq chiens sont détenus dans une fourrière jusqu'au 11 novembre selon les documents de la cour.

Les cinq chiens sont détenus dans une fourrière jusqu'au 11 novembre selon les documents de la cour.

Photo : Cristian Baitg/iStock

Radio-Canada

Un juge de la Saskatchewan a ordonné l'euthanasie de cinq chiens qui ont attaqué un groupe d'adolescents en juin dernier à Ponteix, en Saskatchewan. Le propriétaire des chiens a cependant porté la décision en appel.

Lors d'une première audience, Robert Carpenter a plaidé pour que quatre des cinq chiens soient épargnés. Le propriétaire des cinq labradors soutient qu'un seul de ses chiens a un tempérament de mordeur.

Selon les documents judiciaires, deux filles de 13 ans ainsi qu'un garçon de 14 ans se sont fait poursuivre par les chiens alors qu'ils se promenaient dans le village situé dans le sud-ouest de la province.

Le garçon a enfourché son vélo dans le but de détourner les chiens. Ils l'ont poursuivi et lui ont mordu la jambe avant qu'il ne trouve refuge chez un ami.

Les chiens sont ensuite revenus aux trousses des jeunes filles. Seule une d'entre elles a subi des morsures et elle en conservera des cicatrices.

Une décision forte de conséquences

En rendant sa décision, le juge a affirmé que rien ne lui assurait qu'une telle attaque ne se reproduirait pas.

Le propriétaire des chiens a été reconnu coupable de deux chefs d'accusation relativement à la possession d'un animal responsable d'une attaque. Le juge lui a imposé une amende de 500 $.

Dans son jugement, le magistrat a écrit que ce sont les chiens qui subissent les pires conséquences lorsque leurs maîtres manquent à leurs responsabilités.

Les chiens seront euthanasiés, à moins que cette décision ne soit portée en appel d'ici le 11 novembre.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Saskatchewan

Justice et faits divers