•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Heurtel soulève la possibilité de soumettre l’agrandissement du site de résidus de bauxite au BAPE

Le site de résidus de bauxite actuel

Le site de résidus de bauxite actuel

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, David Heurtel, n'écarte pas la possibilité que l'analyse du projet d'agrandissement du site de résidus de bauxite de Rio Tinto soit soumise au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement, le BAPE.

David Heurtel était de passage dans la région vendredi, pour présenter le projet de réforme de la Loi québécoise sur l'environnement aux membres de la Chambre de commerce du Saguenay. Il a cependant eu à répondre à plusieurs questions sur le projet de Rio Tinto.

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David HeurtelAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la lutte contre les changements climatiques, David Heurtel

Photo : Radio-Canada

Il a d'abord tenu à préciser que contrairement à ce qui a été véhiculé, le BAPE a toute possibilité d'intervenir dans l'analyse du dossier même s'il ne s'agit pas d'un nouveau site à proprement parlé, mais d'un agrandissement.






Il faudra cependant que Rio Tinto qui mène ses propres consultations présente son projet final au gouvernement, précise le ministre.

Tant qu'on n'a pas reçu le projet, on ne peut pas répondre à la question : est-ce qu'il va y avoir audience ou non. On va regarder la nature du projet, on va analyser la demande et ensuite de ça, en va évaluer qu'elle est la voie applicable par la loi pour bien l'évaluer.

Une citation de :David Heurtel

Les opposants satisfaits

Les membres du Comité pour un Vaudreuil durable, qui demande à Rio Tinto d'utiliser un autre site que celui proposé, jugé trop près d'un quartier résidentiel, se sont réjouis des propos du ministre Heurtel.

La présidente du Comité pour un Vaudreuil durable, Lana PedneaultAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La présidente du Comité pour un Vaudreuil durable, Lana Pedneault

Photo : Radio-Canada

Le groupe, insatisfait de la consultation menée par Rio Tinto, demande d'ailleurs que le BAPE se saisisse du dossier. Les propos du ministre sont vus comme un pas dans la bonne direction.

Le ministre Heurtel nous a vraiment confirmé que ça allait être analysé en vertu de la loi sur le développement durable, de façon rigoureuse, transparente. Alors on est très satisfaits.

Une citation de :Lana Pedneault

Rio Tinto cherche un nouvel espace pour entreposer les boues rouges produites lors du traitement de la bauxite pour en faire de l'alumine à l'usine Vaudreuil. Le site actuel pourrait être plein en 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !