•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle mobilisation contre le projet de centralisation Optilab

Le reportage de Pierre Cotton
Radio-Canada

Des technologistes médicaux ont manifesté jeudi contre le projet de centralisation des analyses en laboratoire, connu sous le nom d'Optilab, devant plusieurs hôpitaux du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord et de la Gaspésie.

Les technologistes médicaux, affiliés à l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), dénoncent les pertes d'emplois liés à la mise en place du projet Optilab. 

Le nombre de technologistes médicaux dans l'est du Québec : 175 au Bas-Saint-Laurent, 82 sur la Côte-Nord et 80 en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.Les technologistes médicaux dans l'Est du Québec. Photo : Radio-Canada

L'APTS anticipe l'abolition d'une vingtaine de postes dans les laboratoires de Maria, Chandler et Gaspé, puisque les échantillons des patients de la Gaspésie seront analysés au Bas-Sainte-Laurent. 

Ça peut affecter aussi le fait que je sois obligée d'aller travailler ailleurs. On ne sait pas combien de postes vont être coupés, c'est l'incertitude, tout le temps,

Christiane Dupuis, technologiste médicale à l'hôpital de Gaspé 

Sur la Côte-Nord, la mise en oeuvre du projet Optilab pourrait se traduire par la diminution de 20 % des heures travaillées en laboratoire.

L'APTS estime aussi que le transfert d'échantillons vers d'autres hôpitaux « engendra des pertes et des retards dans le traitement des analyses », selon un communiqué.

Les hôpitaux de l'Est du Québec seront associés à un « laboratoire serveur »Les hôpitaux de l'Est du Québec seront associés à un « laboratoire serveur » Photo : ICI Radio-Canada/Jean-Luc Blanchet

Le syndicat souhaite aussi savoir combien coûtera la mise en place de cette réforme.

Nous ce qu’on veut, c’est un moratoire pour regarder la viabilité de ce projet-là. Qu’ils centralisent dans des régions métropolitaines c’est une chose, s’il y a des économies à faire, mais je suis convaincu qu’il n’y a pas d’économies [à faire].

Sylvain Lirette, porte-parole de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé 
Des membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé ont manifesté contre le projet Optilab, à Baie-Comeau.À Baie-Comeau, une quinzaine de personnes ont manifesté contre le projet Optilab. Photo : Radio-Canada/Benoit Jobin

D'après les informations de Denis Leduc, Martin Toulgoat et Vincent Larin

Est du Québec

Santé