•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suicides dans le nord de la Saskatchewan : Ottawa augmente son aide disponible

Des gens se rassemblent lors d'une veillée aux chandelles à La Ronge, pour commémorer les jeunes filles qui se sont enlevé la vie dans le dernier mois.

Des gens se rassemblent lors d'une veillée aux chandelles à La Ronge, pour commémorer les jeunes filles qui se sont enlevé la vie dans le dernier mois.

Photo : Facebook/Tammy Cook-Searson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement fédéral augmente le nombre de thérapeutes disponibles à aider les communautés du nord de la Saskatchewan après une série de suicides d'adolescentes. Santé Canada confirme que 16 nouveaux thérapeutes ont été ajoutés à sa liste, parmi lesquels neuf sont prêts à se rendre immédiatement dans lesdites communautés.

Correctif : une version précédente de ce texte laissait entendre que Santé Canada déployait de l'aide supplémentaire, alors qu'elle rend cette aide disponible.

Six jeunes filles, âgées de 10 à 14 ans, se sont enlevé la vie au cours du dernier mois.

Les 16 thérapeutes s'ajoutent à la liste du programme de Services de santé non assurés pour les Premières Nations et les Inuits, note Santé Canada. En octobre, l'agence fédérale avait annoncé qu'elle déploierait deux infirmières dans les communautés de Stanley Mission et de Lac La Ronge et que sept thérapeutes se rendront à Stanley Mission, en rotation, six jours par semaine pour aider les jeunes à risque jusqu'à la fin décembre 2016.

Ottawa confirme, par ailleurs, que sa direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits participe quotidiennement à des téléconférences avec des membres de Premières Nations et des représentants du gouvernement de la Saskatchewan, afin de coordonner les efforts d'aide. Une soixantaine d'intervenants se concertent lors de ses rencontres. 

Santé Canada augmentera à huit le nombre d'équipes multidisciplinaires offrant une panoplie de services de santé respectueux des valeurs culturelles autochtones en Saskatchewan.

Demande d'un centre de traitement

La chef de la bande indienne de Lac La Ronge, Tammy Cook-Searson, demande au gouvernement fédéral d'investir 17 millions de dollars dans la construction d'un centre de traitement holistique dans sa communauté. L'édifice abritera également un centre de conditionnement physique. Cette initiative s'inscrit dans la solution à long terme que propose la chef.

Depuis quelques jours, des centres d'opération d'urgence et des équipes d'intervention rapide sont actifs pour répondre à la crise de suicides dans le nord de la Saskatchewan.

Le premier ministre Brad Wall compte se rendre dans le nord de la province la semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !