•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La naloxone pourrait être distribuée dans les prisons de la N.-É.

Une trousse de naloxone

Une trousse de naloxone

Photo : Associated Press/Carolyn Thompson

Radio-Canada

La popularité croissante des opioïdes en Nouvelle-Écosse, et plus particulièrement du fentanyl, incite les autorités correctionnelles provinciales à établir un plan pour que le personnel des prisons puisse intervenir rapidement en cas de surdoses.

Le directeur des services correctionnels de la province, Sean Kelly, estime que la naloxone, un médicament qui peut renverser les effets d'une surdose d'opioïdes, doit être distribuée bientôt dans les prisons. « Elle doit être accessible rapidement dans les cas d'urgence médicale et on doit entendre les experts sur les meilleures façons de la distribuer », dit-il.

Morts par surdose

Les ambulanciers paramédicaux qui sont appelés à intervenir dans les établissements carcéraux de la Nouvelle-Écosse transportent normalement avec eux de la naloxone.

Mais à deux reprises ces dernières années, un détenu est mort d'une surdose d'opioïde sans que le personnel puisse le sauver. Jason LeBlanc, 42 ans, est mort d'une surdose au Centre correctionnel du Cap-Breton, le 31 janvier, après avoir consommé un mélange de méthadone et de tranquillisant. Pour sa part, Clayton Cromwell, un homme de 23 ans, est mort après avoir pris de la méthadone au Centre correctionnel Central Nova en avril 2014.

Sentiment d'urgence

Sean Kelly indique que des recherches sont déjà en cours pour déterminer les meilleures façons de rendre la naloxone accessible dans les prisons provinciales. Mais il dit que la consommation accrue du fentanyl dans la région confère un sentiment d'urgence à la situation. Le fentanyl est 100 fois plus puissant que la morphine.

La naloxone est utilisée pour contrer les effets des opioïdes comme le fentanyl.

La naloxone est utilisée pour contrer les effets des opioïdes comme le fentanyl.

Photo : CBC

Le directeur des services correctionnels précise qu'un comité qui étudie la question doit présenter son rapport au début de l'année 2017, mais ajoute qu'il est possible que certaines initiatives soient adoptées d'ici là. Il souligne que la naloxone est déjà accessible dans les systèmes correctionnels d'autres provinces. La Nouvelle-Écosse veut tirer profit de leur expérience.

49 morts en Nouvelle-Écosse

Quarante-neuf Néo-Écossais sont morts d'une surdose d'opioïdes, en 2016. Sept d'entre eux avaient consommé du fentanyl. Les opioïdes causent une véritable crise dans certaines provinces, plus particulièrement en Colombie-Britannique. Depuis le début de 2016, 550 personnes y sont mortes d'une surdose de ces drogues. Environ 60 % de ces décès sont liés à la consommation de fentanyl.

Avec les informations de La Presse canadienne

Acadie

Drogues et stupéfiants