•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents du nord de la Saskatchewan s'inquiètent après un nouveau suicide

Des gens lors d'une veillée aux chandelles après le suicide de plusieurs filles dans le nord de la Saskatchewan

Les parents de la communauté de Lac La Ronge, dans le nord de la Saskatchewan, s'inquiètent après un sixième suicide en un mois.

Photo : CBC/Don Somers

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les parents de la réserve indienne de Lac La Ronge s'inquiètent pour leurs enfants, après un autre suicide dans la communauté du nord de la Saskatchewan, selon la chef Tammy Cook-Searson.

« Ça pourrait être n'importe qui. Ça pourrait arriver à n'importe quelle famille », a confié la chef de la réserve. « Nos cœurs sont brisés pour ces familles qui perdent des enfants à cause du suicide. »

Une fille de 13 ans de La Ronge s'est enlevé la vie dimanche. Elle devient la sixième jeune fille à se suicider dans le nord de la province lors du dernier mois.

Les filles, âgées de 10 et 14 ans, provenaient des communautés saskatchewanaises de Stanley Mission, Deschambault Lake, et de la Première Nation Makwa Sahgaiehcan.

« Les gens sont inquiets. Ils s'inquiètent pour leurs enfants, mais en même temps, ils font preuve de soutien et d'affection pour les familles en deuil. »

— Une citation de  Tammy Cook-Searson, chef, réserve indienne de Lac La Ronge
Des gens se rassemblent lors d'une veillée aux chandelles à La Ronge, pour commémorer les jeunes filles qui se sont enlevé la vie dans le dernier mois.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des gens se rassemblent lors d'une veillée aux chandelles à La Ronge, pour commémorer les jeunes filles qui se sont enlevé la vie dans le dernier mois.

Photo : Facebook/Tammy Cook-Searson

Les parents des filles qui se sont enlevé la vie sont en contact entre eux, affirme la chef Cook-Searson.

Une veillée aux chandelles a eu lieu mardi soir à La Ronge, en soutien aux familles touchées. L'événement était organisé par des étudiants des programmes d'enseignement NORTEP/NORPAC.

Intervention d'urgence

Des centres d'opération d'urgence ont été mis sur pied à La Ronge et Stanley Mission, selon Tammy Cook-Searson. Des équipes d'intervention rapide sont également présentes dans les six communautés qui constituent la réserve indienne de Lac La Ronge.

La chef de la Bande indienne de Lac la Ronge, Tammy Cook-Searson, indique que les communautés sont « sous le choc ».
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La chef de la Bande indienne de Lac la Ronge, Tammy Cook-Searson, indique que les communautés sont « sous le choc ».

Photo : CBC

Des travailleurs en santé mentale doivent également évaluer les élèves dans toutes les écoles de la communauté, notamment ceux en 7e, 8et 9année.

Une conférence téléphonique quotidienne permet aussi à une soixantaine de membres des agences provinciales et fédérales de discuter de la situation.

« On peut toujours en faire plus », souligne Tammy Cook-Searson. « Actuellement, ils nous regardent et évaluent ce dont on a besoin. Ils ne veulent pas venir ici et nous dicter comment agir. »

Visite du premier ministre

Le premier ministre de la Saskatchewan a indiqué lundi qu'il compte se rendre dans le nord de la province pour rencontrer les dirigeants de la communauté.

Brad Wall affirme que son gouvernement évalue toutes les options pour régler ce problème, en soulignant que les stratégies de prévention du suicide sont développées par les divisions scolaires et les autorités régionales de santé.

« On doit prendre une approche globale pour ce problème, parce qu'on ne peut se permettre de perdre d'autres jeunes filles, ou d'autres jeunes. »

— Une citation de  Brad Wall, premier ministre de la Saskatchewan

De son côté, la députée fédérale néo-démocrate de la Saskatchewan Georgina Jolibois demande au gouvernement fédéral de répondre aux besoins pressants sur le plan de la santé mentale chez les Autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...