•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Séance d'information sur un projet éolien perturbée à Uashat

Présentation du projet de parc éolien de 200 MW aux membres de la communauté innue de Uashat, à Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada/Nicolas Lachapelle-Plamondon

Radio-Canada

Quelques membres de la communauté innue de Uashat-Maliotenam ont perturbé la séance d'information du projet éolien Apuiat. Les promoteurs organisaient mardi, une rencontre publique à la salle Naneu, à Uashat.

Une membre de la communauté a jeté au sol les panneaux d'information. Accompagnée d'autres personnes, elle a demandé que la présentation du projet éolien s'arrête et a affirmé ne pas avoir été consultée. Les promoteurs l'ont laissé faire et ont refusé de commenter l'incident.

Présentation du projet

Les neuf communautés innues et l'entreprise Boralex ont conclu un partenariat pour réaliser ce parc d'une cinquantaine d'éoliennes qui pourra produire jusqu'à 200 MW d'électricité.

Rafael Bourrellis, directeur du développement à Boralex.

Rafael Bourrellis, directeur du développement à Boralex.

Photo : Radio-Canada/Nicolas Lachapelle-Plamondon

Le coût du projet est estimé à 600 millions de dollars. Le parc d'éoliennes serait situé dans le secteur de Rivière-Pentecôte à Port-Cartier. Avant de commencer la construction, les promoteurs doivent conclure une entente avec Hydro-Québec pour l'achat de l'électricité, selon le directeur du développement à Boralex, Rafael Bourrellis.

On est à l'étape de présenter les informations que ce soit des informations environnementales, techniques, ingénierie. Quand on aura présenté tout ça, on va pouvoir finaliser le projet.

Rafael Bourrellis, directeur du développement à Boralex
Marc Genest, directeur du développement économique, communauté innue d'Essipit.

Marc Genest, directeur du développement économique, communauté innue d'Essipit.

Photo : Radio-Canada/Nicolas Lachapelle-Plamondon

Des discussions sont en cours avec quatre des neuf communautés autochtones de la Côte-Nord afin de déterminer leur participation financière dans ce projet. Selon le directeur du développement économique de la communauté innue d'Essipit, Marc Genest, il appartient aux communautés autochtones de tirer profit de cette occasion d'affaires.

À partir du moment où on est en amont, dans le sens où on est dans le projet, on est promoteur du projet avec les partenaires. Donc on a la chance de pouvoir orienter la façon dont les retombées économiques qui vont se faire dans le milieu québécois et autochtone.

Marc Genest, directeur du développement économique, communauté innue d'Essipit

D'autres séances d'information sont prévues à Rivière-Pentecôte, le 8 novembre, à Port-Cartier, le 9 novembre, et à Maliotenam, le 10 novembre. 

D'après les informations d'Alix-Anne Turcotti

Est du Québec

Économie