•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des entreprises albertaines ont versé 2 M$ au Parti saskatchewanais, selon un groupe

Le chef du Parti saskatchewanais, Brad Wall

Le chef du Parti saskatchewanais, Brad Wall

Photo : CBC

Radio-Canada

Depuis 2006, le Parti saskatchewanais a reçu plus de 3 millions de dollars en dons de la part d'entreprises dont les sièges sociaux sont à l'extérieur de la province, dont 2 millions de dollars en provenance de l'Alberta, selon l'organisme Progress Alberta basé à Edmonton.

Parmi les donateurs albertains figurent plusieurs entreprises énergétiques ou de construction, notamment Crescent Point Energy, Cenovus Energy et PCL Construction.

Progress Alberta ajoute que le parti au pouvoir en Saskatchewan depuis 2007 a accepté des dons d'organismes de charité tel que Fais-Un-Voeu, de municipalités, d'universités, de conseils scolaires et même de la Bibliothèque de Regina.

Les dons en quelques chiffres :

  • Crescent Point : 126 924 $;
  • PCL : 88 817 $;
  • Penn West : 83 348 $;
  • Cenovus : 68 108 $;
  • Encana : 50 557 $;
  • La Banque Canadienne de l'Ouest : 200 000 $ (en 2007);
  • L'Université de Regina : 7848 $ (de 2006 à 2011);
  • La Ville de Regina : 7499 $ (de 2006 à 2015);
  • La Bibliothèque municipale de Regina : 3304 $

Source : Progress Alberta

Les dons au Parti en 2016 seront publiés sur le site d'Élections Saskatchewan en 2017.

La Saskatchewan n'impose pas de maximum dans les contributions aux partis politiques, ce que déplore Progress Alberta. « La Saskatchewan est l'ouest sauvage en matière de lois encadrant les dons aux partis politiques », affirme le directeur général du groupe albertain, Duncan Kinney. 

Le groupe a d'ailleurs lancé une pétition pour demander une réforme du financement des partis politiques en Saskatchewan. En outre, selon les règles de financement, les dons peuvent provenir de l'extérieur de la province.

Ils doivent toutefois être faits par des résidents canadiens.

Des informations relevant du domaine public

Dans un message envoyé à Radio-Canada, le Parti saskatchewanais souligne que les informations publiées par le groupe Progress Alberta sont déjà connues et disponibles sur le site d'Élections Saskatchewan.

La formation politique indique que certains de ces dons correspondent à l'achat de billets à des évènements comme le Souper du premier ministre, dont une partie du prix du billet doit être déclaré en vertu de la loi électorale.

Elle précise que 10 % des dons reçus au cours de la dernière décennie proviennent d'entreprises ayant des sièges sociaux à l'extérieur de la province. Le Parti saskatchewanais a reçu près de 30 millions de dollars en dons, peut-on lire dans le message.

Le parti a modifié sa politique en 2012 et n'accepte plus des fonds dérivant de ventes de billets à des évènements ou provenant d'établissements d'enseignement ou de sociétés d'État, conclut la missive.

Pas de changements prévus

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, note que son gouvernement n'a pas l'intention de changer les règles encadrant les contributions financières aux partis politiques, qualifiant le système actuel de « robuste ».

« Je pense que c'est raisonnable tant que les chiffres ne changent pas et ils ne sont pas énormes », indique-t-il. M. Wall ajoute que « les entreprises minières qui emploient des milliers de gens en Saskatchewan voudraient participer au processus démocratique, peu importe la situation. C'est aussi le cas pour les syndicats ».

Le premier ministre souligne également l'existence du nouveau registre des lobbyistes, qui devrait permettre au gouvernement d'être tenu responsable de ses actions, en révélant ses rencontres avec le monde des affaires, précise-t-il.

De son côté, le chef intérimaire du Nouveau Parti démocratique, Trent Wotherspoon, a déclaré que son parti veut réformer la loi encadrant le financement des dépenses électorales.

« Nous voulons que les gros capitaux provenant des entreprises et des syndicats ne soient plus dans le domaine de la politique. Nous voulons nous assurer que la démocratie fonctionne pour les Saskatchewan, et qu'elle est libre de toute influence ou de perception d'influence », lance-t-il.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.