•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Safia Nolin réplique aux critiques sur sa tenue vestimentaire à l'ADISQ

Safia Nolin au Gala de l'ADISQ
Safia Nolin au Gala de l'ADISQ Photo: Radio-Canada

Dans une lettre ouverte publiée mardi, la jeune auteure-compositrice-interprète Safia Nolin a répliqué aux nombreuses critiques au sujet de sa tenue vestimentaire lors du 38e Gala de l'ADISQ, dimanche, où elle a remporté le prix de la révélation de l'année.

L'artiste de 24 ans, originaire de Québec, s'est présentée au Gala de l'ADISQ vêtue d'un t-shirt, d'une veste de laine et d'un jean serré, ce qui lui a valu des reproches sur les médias sociaux. Des chroniqueurs ont également désapprouvé ce choix vestimentaire, estimant qu'une tenue de gala était de mise.  

Dans la lettre titrée « Salut les gens » (Nouvelle fenêtre), publiée sur le site d'Urbania, Safia Nolin défend son droit de porter la tenue qu'elle désire, et ce, sans avoir à se justifier.

« Ça crée PAS de controverses quand Jean Leloup porte une casquette, tout le monde reste calme quand Philippe Brach porte son beau t-shirt de Trip de bouffe, personne vire de char sur Ste-Catherine, quand il sacre trois maudites minutes avant que je dise criss pis fuck. La rivière Chaudière est encore dans son lit, la vie continue. » - extrait du texte de Safia Nolin sur Urbania

À l'opposé, Safia Nolin a également reçu l'appui du public ainsi que de nombreux artistes. C'est le cas des Soeurs Boulay, qui ont publié sur leur page Facebook (Nouvelle fenêtre) un long texte à la défense de Safia Nolin, dans lequel elles estiment avoir choisi une tenue de soirée par désir de plaire aux regards des autres, dans un gala « de jeu de rôles ».

« Merci, parce que grâce à toi, entre autres, qui prends les flèches pour nous - comme d'autres femmes l'ont fait dans l'histoire pour qu'on soit maintenant considérées comme des individus - bientôt, on pourra décider de ce qu'on porte, de ce qu'on est, ce qu'on dit et surtout, de ce qu'on fait. » - Les soeurs Boulay

Les tenues vestimentaires lors des galas font également l'objet de discussions nourries sur les réseaux sociaux aux États-Unis. C'est notamment le cas aux Oscars, où l'importance accordée aux robes des artistes féminines est critiquée depuis de nombreuses années.

En 2015, plusieurs voix s'étaient élevées pour dénoncer les questions adressées aux actrices sur le tapis rouge par les médias concernant leur tenue, plutôt que leur travail à l'écran. Le mot-clic #AskHerMore (#Demandeluienplus) y était d'ailleurs consacré.

Musique

Arts