•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soins palliatifs dans le Nord de l'Ontario : les besoins sont criants

Maison Vale Inco

La Maison Vale Inco offre des soins palliatifs

Photo : Yvon Thériault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dès le début de 2017, l'Hôpital de Timmins aura quatre nouveaux lits réservés aux soins palliatifs. C'est la première fois en huit ans que des lits supplémentaires sont financés pour les soins palliatifs dans le Nord de l'Ontario.

Un texte de Natacha LavigneTwitterCourriel


Une nouvelle attendue et saluée par divers intervenants, qui rapportent que les besoins pour de tels soins sont criants.

La Maison de soins palliatifs Vale à Sudbury compte 10 lits. La direction a demandé le financement de trois nouvelles places pour les adultes en phase terminale. Une quatrième serait réservée aux enfants et aux patients en période de transition. La direction attend toujours la confirmation du financement provincial avant d'agrandir.

On attend toujours des annonces dans tous les hôpitaux du nord-est de l'Ontario. C'est un pas dans la bonne direction, mais ce n'est pas fini.

Une citation de :Léo Therrien, directeur général de la Maison de soins palliatifs Vale

Une goutte d'eau dans l'océan

Selon l'Association canadienne des soins palliatifs, 70 % de la population canadienne n'a pas accès à des soins palliatifs et de fin de vie.

En ce moment, 22 lits sont disponibles dans le Nord-Est de l'Ontario.

Rick Firth, président de l'organisme provincial Hospice Palliative Care Ontario, rapporte que plus du double serait nécessaire pour combler les besoins.

L'Ontario a annoncé en mars que 55 M$ financeront 200 nouveaux lits. Cela permettrait de s'occuper de 4000 personnes mourantes de plus par année.

Depuis août, la création de nouveaux centres a été annoncée à Vaughan près de Toronto, à North Bay, à Timmins, à Alliston et à Warkworth en plus du financement de deux lits à Owen Sound.

Miser sur l'éducation

En plus de l'aide financière, Léo Therrien croit que le gouvernement devrait offrir de la sensibilisation aux bénévoles et aux proches des personnes mourantes, afin de démystifier tout ce qui entoure la mort.

On ne veut pas parler de la mort. On veut accélérer le processus, mais on n'est pas prêt. On a un système médicalisé alors on essaie de prolonger la vie, mais on a un déni continuel de parler de la mort.

Une citation de :Léo Therrien, directeur général de la Maison de soins palliatifs Vale

Il rappelle aussi être en attente de financement pour des lits de soins palliatifs pédiatriques à Sudbury. Monsieur Therrien dit avoir embauché un architecte et être prêt à entreprendre des travaux, mais doit attendre l'annonce du gouvernement avant de passer à la prochaine étape.

Le gouvernement de l'Ontario finance les soins mais ne subventionne pas la construction de centres de soins palliatifs. C'est aux communautés de recueillir les fonds pour la construction de tels centres. Le fonctionnement d'un centre de soins palliatifs en Ontario coûte en moyenne 1,6 M$ par année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !