•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Costume de l'Halloween approprié : les écoles s'en mêlent

Un costume pour fillettes vendu à Saskatoon à l'occasion de l'Halloween sème la colère.

Photo : Zoey Roy/Twitter

Radio-Canada

Le Conseil scolaire Viamonde, dans le sud de l'Ontario, a envoyé un questionnaire aux parents contenant des lignes directrices pour s'assurer que le costume de leur enfant pour l'Halloween est « approprié ».

« On se rend compte qu'on a des écoles multiculturelles, explique Claire Francoeur, directrice des communications au Conseil. On a des gens qui viennent de partout et qui ont des sensibilités différentes. »

Parfois, en empruntant la personnalité ou l'image de quelqu'un d'autre, on peut vraiment faire de la peine à quelqu'un.

Claire Francoeur, directrice des communications, Viamonde

Dénigrement ou pas?

L'Université Brock, à St. Catharines, a elle aussi décidé de sensibiliser ses étudiants en publiant sur son site Internet une liste de costumes à ne pas porter à la fête de l'Halloween du campus.

« Pour nous, il est important de respecter les histoires et les expériences des gens de couleur et les groupes qui sont et ont été marginalisés et opprimés », a expliqué Lara Hughes, superviseure du centre de justice de l'Université Brock.

L'Université Queen's, à Kingston, tente également de sensibiliser ses étudiants à la question :

Une étudiante japonaise de l'Université Queen's offensée par celles qui s'habillent en geishas.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une étudiante japonaise de l'Université Queen's offensée par celles qui s'habillent en geishas.

Photo : Université Queen's

Toutefois, selon le sociologue et professeur à l'Université du Québec à Montréal Rachad Antonius, porter un costume à connotation culturelle peut être approprié.

« L'aspect attrayant de l'étranger n'est pas en soi quelque chose de négatif, dit-il. Ce qui est négatif, c'est l'aspect dénigrement, réduction des cultures, ignorance des aspects positifs. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Éducation