•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De ces hommes, d'Éric LeBlanc

L'auteur Éric LeBlanc

L'auteur Éric LeBlanc

Photo : Atwood Photographie

Radio-Canada

Éric LeBlanc est originaire de Frédéricton, au Nouveau-Brunswick. Il est l'un des 5 finalistes du Prix de poésie Radio-Canada 2016.

Étudiant à la maîtrise en études littéraires à l'Université Laval, Éric LeBlanc est chargé de projets pour le Bureau des affaires poétiques (Nouvelle fenêtre) et a été Jeune Programmateur 2015-2016 pour la Maison de la littérature (Nouvelle fenêtre). Il a cofondé Les JP : escouade créative (Nouvelle fenêtre) qui regroupe quatre artistes de la relève qui célèbrent la littérature hors des livres. Ses activités artistiques comprennent aussi le montage vidéo, le graphisme et la danse gumboot.

Sa suite poétique inédite De ces hommes explore selon lui « la faiblesse au masculin face au temps. »

Le nom de la lauréate ou du lauréat sera dévoilé le 16 novembre.

De ces hommes

je suis maintenant de ces hommes qui boivent seul
de ceux qui tremblent sans y croire

ne fais pas cette tête
on savait que je décevrais à l'arrivée
à ton oreille je dis
je ne suis pas au bon endroit
la mer il me faut la mer

je suis maintenant de ceux qui se couchent quand ils sont fatigués
qui taisent des minutes
qui ont commencé à partir

je me touche les bras je me touche les jambes
je ne suis pas fait de tout ça
j'ai un corps un sexe que tu ne vois pas
ce n'est pas la fin du monde
je ne peux plus devenir quelque chose qui ne tue pas

je suis de ces hommes que personne ne construit
de ces hommes foudroyés
de tomber on ne s'en retient plus
je danse jusqu'au sol
jusqu'à vieillir

ce n'est pas le printemps cette année
je ne suis pas en désordre je suis chez moi
je suis impeccablement chez moi
difficile
difficile de me rappeler qu'en-dehors
difficile
en-dehors
on attend mon incendie

je suis maintenant de ces hommes qui voient le paysage parce qu'il parle de moi
qui ne savent pas exploser
qui se prennent en photo pour être seul

ne dis pas demain
ce serait tomber
je ne dois pas rester là
se tenir loin des maisons
demain ce serait s'écrouler
ce serait sortir d'un accident de voiture

je suis de ceux qui ne guérissent plus d'imaginer
de ceux qu'on ne pense pas à assassiner
on ferme les yeux et ça marche
je ne suis pas là

je ne crois plus en la force des choses
il n'existe en moi que ceux que j'y cache
mentir m'habitue à courber les lèvres
ne fais pas cette tête
c'est réussir à ne pas se noyer

je suis de ceux qui font tanguer le chemin
de ceux qui s'ennuient au cinéma
de ceux qui portent l'odeur irrésistible de la honte
rire on rit c'est brutal

j'oublierai
c'est comme ça que je ferai
j'oublierai répète-le
j'oublierai
le son du gris de la houle qui se penche le sable le ciel sans cordes qui s'effondre les vagues l'orage hésite à me sortir par la bouche
j'oublierai
j'oublierai
là je serai sauf
je ne poignarderai plus ce que je veux embrasser
je t'avais prévenu
que je ne saurais pas m'en empêcher

je suis devenu de ces hommes qui vont mourir

la mer je ne serai pas la mer
je ne peux plus devenir quelque chose qui ne tue pas
tu me cries tire pour voir je tire tu tombes tellement bien
comme les autres
ne fais pas cette tête
j'oublierai


Véritable tremplin pour les écrivains canadiens, le Prix de poésie Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) est ouvert à tous, amateurs ou professionnels. Il récompense chaque année les meilleurs poèmes ou groupes de poèmes originaux et inédits soumis au concours. Le gagnant reçoit 6000 $ offerts par le Conseil des arts du Canada, une résidence d'écriture au Banff Centre des arts et de la créativité, en Alberta, et son texte est publié dans le magazine Air Canada enRoute et sur ICI.Radio-Canada.ca/icionlit. Les finalistes reçoivent chacun 1000 $ offerts par le Conseil des arts du Canada, et leur texte est publié sur ICI.Radio-Canada.ca/icionlit.

Vous aussi, vous écrivez? Participez aux Prix de la création Radio-Canada!

Livres

Arts