•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Notre Place de Paul Demers : l’histoire d’un hymne franco-ontarien

Paul Demers à droite et Robert Paquette à gauche dans la vidéo de la chanson Notre Place.

Paul Demers à droite et Robert Paquette à gauche dans la vidéo de la chanson Notre Place.

Radio-Canada

Paul Demers qui s'est éteint samedi restera dans l'histoire de la francophonie ontarienne. L'auteur-compositeur-interprète a écrit la chanson Notre Place en 1989, qui est rapidement devenue l'hymne de toute une communauté.

Un texte de Sophie HautcoeurTwitterCourriel

Il faut retourner près de trente ans en arrière, en 1989.

La Loi 8 sur les services en français vient d'entrer en vigueur après avoir été adoptée trois ans plus tôt et la communauté francophone de l'Ontario n'a qu'une envie, celle de célébrer l'événement.

« Faut se lever, il faut célébrer »

Un Grand Gala est alors organisé à Toronto par la Fondation franco-ontarienne et la Chaîne française de TVOntario, qui deviendra TFO par la suite.

François Dubé a composé la chanson Notre Place avec Paul Demers.

François Dubé a composé la chanson Notre Place avec Paul Demers.

Photo : Avec l'autorisation de François Dubé

Un millier de personnes se pressent au Queen Elizabeth Theatre et toutes se lèvent au moment où Paul Demers accompagné de François Dubé au piano et du groupe Hart Rouge pour les choeurs entonnent Notre Place écrite spécialement pour l'occasion.

« Ça a été le délire! », se souvient François Dubé qui a composé Notre Place avec Paul Demers.

L'étincelle était là et elle a continué et elle a grandi.

François Dubé

La Loi sur les services en français

La Loi sur les services en français de l'Ontario a été introduite en 1986 par Bernard Grandmaître, alors ministre délégué aux Affaires francophones dans le gouvernement libéral de David Peterson. Le gouvernement avait alors prévu une période d'application de trois ans. Cette loi est entrée en vigueur le 19 novembre 1989. La loi oblige désormais le gouvernement de l'Ontario et les prestataires de services gouvernementaux à offrir des services en français dans les régions désignées de la province. Elle reconnaît aussi dans son préambule « l'apport du patrimoine culturel de la population francophone et désire le sauvegarder pour les générations à venir ».

« Ça vient du fond du cœur »

Le pianiste et compositeur François Dubé est engagé comme chef d'orchestre pour assurer la direction musicale du Grand Gala. Les producteurs lui demandent d'écrire un thème pour souligner l'entrée en vigueur de la Loi 8.

Il leur répond cependant que pour célébrer la francophonie il faudrait plus qu'un thème musical, il faudrait des mots. Il pense alors à son ami, Paul Demers.

« Quand je l'ai appelé, il était vraiment dans une phase de sa maladie où ça n'allait vraiment pas bien. Son moral n'était pas nécessairement bon. Quand je l'ai appelé, ça lui a donné, il l'a mentionné quelquefois, comme un regain », dit-il.

Les deux musiciens se retrouvent dès le lendemain et terminent la chanson Notre Place en moins d'une heure.

On a fait ça dans beaucoup de joie et de bonheur. [...] Et ça, je pense que ça se perçoit dans la chanson.

François Dubé, pianiste et compositeur

Paul Demers peaufine ensuite le texte. Pierre Touchette, qui est producteur et réalisateur à la Chaîne française de TVOntario et qui participe à l'organisation du gala se souvient de lui avoir même donné un petit coup de main.

« On a retouché le texte un peu ensemble, mais au niveau de la mélodie j'étais vendu », affirme Pierre Touchette.

Pierre Touchette se souvient des débuts de la chanson Notre Place.

Pierre Touchette se souvient des débuts de la chanson Notre Place.

Photo : Radio-Canada

C'était à la même époque que We Are The World [..] et c'était tout à fait ça dans le ton, quelque chose qu'on peut fredonner, quelque chose qu'on peut chanter en chœur, qu'on veut chanter ensemble et c'est venu me chercher tout de suite.

Pierre Touchette

« Oui donnons-nous la main »

« [De] par ce que la chanson dit, ça a frappé en plein dans le mille pour exprimer ce que les Franco-Ontariens ressentent et rallier les Franco-Ontariens autour de quelque chose », affirme Yves Proulx, un ami de longue date de Paul Demers avec qui il avait créé le groupe musical Purlaine, en 1979.

Notre Place deviendra par la suite le chant de ralliement dans la lutte pour sauver l'Hôpital Montfort à Ottawa. 

Certains suggèrent que la chanson puisse devenir l'hymne officiel des Franco-Ontariens.

Peut-être qu'en sa mémoire, Notre Place devrait être notre hymne franco-ontarien.

Denis Vaillancourt, ex-président de l'AFO

François Dubé le premier souhaite qu'un jour la province prenne une décision en ce sens. « Il serait temps », estime-t-il.

L'ancien président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, Denis Vaillancourt est d'accord : « C'est la chanson qui m'a toujours inspiré et quand je dis aux gens "faites le réflexe franco", et bien ça veut dire "prends ta place", et Paul le chantait haut et fort [...] ».

« Aujourd'hui pour demain »

Il semble que Notre Place continue de marquer les plus jeunes. Une école du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) porte maintenant le nom de « Notre Place ». L'établissement a été inauguré au début du mois d'octobre dans le secteur d'Orléans, en présence de Paul Demers.

Paul Demers s'était rendu à l'inauguration de l'école Notre Place, du nom de sa chanson, dans le secteur d'Orléans.

Paul Demers s'était rendu à l'inauguration de l'école Notre Place, du nom de sa chanson, dans le secteur d'Orléans.

Photo : Conseil des écoles catholiques du Centre-Est

François Dubé enseigne le piano à l'École élémentaire publique Francojeunesse à Ottawa. Il raconte que tous les enfants lui parlent de la chanson et que l'établissement la joue lors de la Journée des Franco-Ontariens.

François Dubé ne cache pas son bonheur de faire partie de l'histoire des francophones de l'Ontario. « C'est une fierté. C'est vraiment spécial de vivre ça.[...] Le succès c'est que je pense que cette chanson fait partie maintenant du patrimoine de la francophonie en Ontario et ça, je pense que ça vaut plus qu'un numéro un [dans les palmarès]. On est le numéro un dans le cœur des Franco-Ontariens. C'est comme ça que je le vois. »


Notre Place : la vidéo et les paroles

Paroles : Paul Demers
Musique : Paul Demers et François Dubé
Voix : Paul Demers, Robert Paquette et Hart Rouge

Pour ne plus avoir
Notre langue dans nos poches
Je vais chanter
Je vais chanter

Que tu viennes
De Pointe-aux-Roches ou d'Orléans
Je vais chanter
Je vais chanter

(Refrain)
Pour mettre les accents là où il le faut
Faut se lever, il faut célébrer...
Notre place
Aujourd'hui pour demain
Notre place
Pour un avenir meilleur
Notre place
Oui donnons-nous la main
Notre place
Ça vient du fond du cœur

Que tu viennes de Lafontaine
Ou de North Bay
Je vais chanter
Je vais chanter

Afin de pouvoir nous rapprocher
D'ici jusqu'à Fauquier
Je vais chanter
Je vais chanter

Ontario

Arts