•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mon ami Sam pour présenter l'autisme aux enfants

Patrick Hardy

Patrick Hardy vulgarise les troubles de l'autisme pour les enfants.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'auteur et illustrateur Patrick Hardy s'est donné la mission de démystifier les troubles du spectre de l'autisme dans ses livres pour enfants de 4 à 8 ans.

Il signe son premier livre d'une série intitulée Mon ami Sam. Son propre fils, Samuel, a eu un diagnostic d'autisme à l'âge de 3 ans. Le garçon a aujourd'hui 10 ans.

« L'histoire du premier livre, vraiment c'est inspiré de l'expérience qu'on e eu avec lui les matins lorsqu'il était âgé de cinq à six ans. Ça démontre comment la routine est différente pour un enfant autistique. Il y a certaines choses [auxquelles] il faut qu'on fasse extrêmement attention. La texture de la nourriture est un problème, la texture des vêtements aussi. Alors, c'est livres sont là justement pour que les gens puissent apprendre sur l'autisme », explique M. Hardy.

Pour prévenir l'intimidation à l'école

Patrick Hardy prévoit rédiger une trentaine de livres qui traiteront de plusieurs questions touchant aux troubles du spectre de l'autisme, par exemple les aides-enseignants, l'utilisation de tablettes électroniques en classe, les personnes aux mouvements non contrôlés, l'intimidation, etc.

Illustration d'une mère et son enfantAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier livre de la série Mon ami Sam, de Patrick Hardy, est inspiré de l'expérience de parents et de leur jeune fils autistique.

Photo : Radio-Canada

L'auteur souligne que la majorité des enfants autistes subissent de l'intimidation à l'école, ce qui intensifie le stress qu'ils ressentent déjà en se trouvant dans ce milieu.

« C'est pour ça que j'écris ces livres-là, parce que les enfants quand ils ont de 4 à 8 ans ils absorbent les informations comme ça n'a pas de bons sens. Donc, si on est capable de leur donner ces informations avant qu'ils ne deviennent des adolescents, ils vont être en mesure de comprendre et de respecter les enfants autistiques. Par conséquent, ça va diminuer l'intimidation au secondaire, j'ose espérer », ajoute Patrick Hardy.

Son deuxième livre devrait paraître en décembre ou en janvier.

Avec les informations de Janie Mallet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie