•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvel espoir pour l'usine de panneaux de Chambord

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
L'ancienne usine de Louisiana Pacific

L'ancienne usine de Louisiana Pacific, à Chambord

Photo : Radio-Canada/Rémi Tremblay

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La compagnie Louisiana-Pacific annonce qu'elle échange son usine de Chambord contre une usine de Norbord en Abitibi-Témiscamingue.

L'usine de panneaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean est fermée depuis 2008.

Dans un communiqué, le nouveau propriétaire ne s'engage pas à relancer les opérations au Lac-Saint-Jean, mais laisse envisager un avenir optimiste.

« Bien que la conjoncture du marché ne préconise pas la relance immédiate de l'usine de Chambord, elle est en bonne condition et se trouve près de certains de nos marchés clés », écrit le président et chef de la direction de Norbord, Peter Wijnbergen.

Du côté de Louisiana-Pacifique, la direction prévoit rouvrir l'usine de Val-d'Or, fermée depuis quatre ans. Ainsi, dès 2018, de 115 à 140 emplois pourraient y être créés.

Le porte-parole de Louisiana-Pacific, Jean-François Mongeau, explique que la presse d'une longueur de 16 pieds dans l'usine de Val-d'Or lui permettra de répondre à la demande accrue d'un nouveau type de revêtement extérieur fabriqué à partir de panneaux OSB.

La presse de l'usine de Chambord mesurait 24 pieds, ce qui est trop long pour les besoins de production.

Le maire de la municipalité, Gérard Savard, a appris la nouvelle jeudi soir et ignore les conséquences de cette annonce pour le moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !