•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plateforme du Parti du Yukon pour de bas impôts et une industrie minière forte

Darrell Pasloski au micro entouré de candidats

Darrell Pasloski affirme que l'économie du territoire a besoin d'une industrie minière revitalisée.

Photo : Radio-Canada/Steve Hossack

Radio-Canada

Le Parti du Yukon a dévoilé ce matin sa plateforme électorale qui promet de bas taux d'imposition et une revitalisation de l'industrie minière.

Un texte de Claudiane SamsonTwitterCourriel

Son chef Darrell Pasloski a par ailleurs insisté, comme tout au long de la campagne, sur son opposition à la taxe fédérale sur le carbone. Il est convaincu que cette taxe augmenterait le coût des denrées de 2600 $ par famille par année, selon les estimations avancées par la Fédération canadienne des contribuables.

Consultez la section spéciale Élections Yukon 2016

La conférence de presse sur le dévoilement de la plateforme s'est déroulée dans un atelier d'usinage qui, selon Darell Pasloski, a besoin d'une industrie minière forte pour survivre. Quantum Machine Works fabrique des produits spécialisés pour des entreprises minières internationales.

Une entreprise comme celle-ci est l'exemple parfait de la diversification. Des entreprises où l'innovation, la technologie et le secteur des ressources se rassemblent. Nous croyons que si le gouvernement fait les bons investissements, nous pouvons stimuler ce type de diversification. 

Darrell Pasloski, chef du Parti du Yukon

Le Parti du Yukon compte offrir de nouveaux crédits d'impôt aux entreprises d'exploration minière. La plateforme mise également sur le secteur des technologies de l'information avec, entre autres, des investissements et une réduction de la bureaucratie pour aider les petites entreprises. Un nouveau câble de fibre optique est aussi prévu.

La plateforme propose par ailleurs de développer un cursus scolaire propre au territoire et de faire du Collège du Yukon un chef de file en matière de recherches scientifiques dans le Grand Nord, en plus de devenir un établissement universitaire.

documentAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La plateforme du Parti du Yukon est intitulée 'Vrai Nord'.

Photo : Radio-Canada/Dave Croft

Réduction des gaz à effet de serre

Le Parti du Yukon propose d'investir 100 millions de dollars en tout pour améliorer l'efficacité énergétique des édifices gouvernementaux et équiper les écoles publiques de panneaux solaires. La plateforme promet des partenariats avec les Premières Nations du territoire pour le développement d'énergies renouvelables. Un montant de 10 millions de dollars est par ailleurs promis pour le développement de projets hydroélectriques.

Cette approche faite au Yukon [pour réduire les gaz à effets de serre] est un autre exemple de comment il est possible d'agir pour contrer les gaz à effets de serre sans une taxe sur le carbone. 

Darrell Pasloski, chef du Parti du Yukon

Le parti au pouvoir depuis 2002 veut finalement le contrôle des 5 millions de dollars investis annuellement par le fédéral par le biais de l'Agence canadienne de développement économique du Nord. Darrell Pasloski a affirmé qu'il s'attend à ce que le fédéral assume une partie des investissements en infrastructures.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale