•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal accueillera les bateaux de croisière dans de nouvelles installations en 2017

Le reportage de Michel Marsolais
Radio-Canada

Dans le port de Montréal, en mai prochain, les premiers croisiéristes de la saison débarqueront dans un tout nouveau terminal qui offrira en prime, aux Montréalais eux-mêmes, un accès privilégié au fleuve.

Pour terminer ce nouveau terminal à temps pour les festivités du 375e anniversaire de Montréal, les travaux vont bon train. C'est ce qu'ont pu constater les médias invités jeudi à une visite de ce chantier, lancé il y a un an.

On va être prêts pour la saison des croisières 2017 sans faute. On va avoir une gare fonctionnelle.

Dany Cattiaux, chef de projet du quai Alexandra

L'administration portuaire de Montréal a investi 78 millions de dollars dans ce projet. De plus, en 2019, le site s'enrichira d'une tour d'observation.

Un accès au fleuve pour les citadins

Même s'il comprendra une zone internationale sécurisée, le terminal de croisières du quai Alexandra offrira aux Montréalais un accès au fleuve. Il sera en effet doté d'un parc au bord de l'eau, d'un espace vert sur le toit et d'un centre d'interprétation en verre.

On ne peut pas offrir ce rapprochement au fleuve partout dans nos installations portuaires. Mais ici, c'est un site où on pouvait le faire et cet élément a vraiment été au coeur du concept choisi.

Sophie Roux, vice-présidente aux Affaires publiques, Administration portuaire de Montréal
Le hangar de la jetée Alexandra dans le port de Montréal, et sa structure métallique qui sera conservée dans le nouvel édifice.Le hangar de la jetée Alexandra dans le port de Montréal date de 1901 et sa structure métallique sera conservée dans le nouvel édifice. Photo : Radio-Canada/Benoît Chapdelaine

La future gare maritime logera dans le bâtiment plus que centenaire de la jetée Alexandra. Les ingénieurs ont non seulement choisi de conserver la structure métallique d'origine du hangar, mais ils la mettront en valeur dans le nouvel édifice.

Pour Sophie Roux, de l'Administration portuaire de Montréal, le nouveau terminal offrira aux visiteurs un accueil « à la hauteur de la réputation de Montréal ». « On était conscient que le site était vieux », affirme-t-elle.

« On va reconstruire l'espace complètement neuf au-dessus », explique Dany Cattiaux, qui précise que ce sera une structure presque entièrement vitrée. « Ça va être un espace magnifique, très éclairé, [avec une] très belle vue sur Montréal », poursuit le chef de projet.

Montréal, destination appréciée des croisiéristes

Pour faire face à la demande, on conservera aussi l'autre terminal situé à l'est du pont Jacques-Cartier, qui a été utilisé tout l'été.

Car la demande est de plus en plus forte : selon les plus récentes réservations, les bateaux de croisière amèneront l'an prochain à Montréal un nombre record de 110 000 passagers et membres d'équipage. Il s'agit d'une augmentation de 20 % par rapport à cette année et plus du double du nombre de croisiéristes par rapport à 2011.

En 2015, les 86 000 croisiéristes qui ont mis pied à terre dans la métropole y ont dépensé 23 millions de dollars.

Selon les données colligées par le Comité Croisières Montréal, la clientèle de croisiéristes provient essentiellement des États-Unis, de l'Australie, du reste du Canada et de l'Angleterre.

Avec les informations de Benoît Chapdelaine et de Michel Marsolais

Économie