•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort de prisonniers : fini les enquêtes du coroner obligatoires en Saskatchewan

Le centre correctionnel de Saskatoon

Le centre correctionnel de Saskatoon

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Saskatchewan met fin à l'obligation du coroner d'ouvrir une enquête lorsqu'un prisonnier meurt dans les centres correctionnels provinciaux.

Le ministre de la Justice Gordon Wyant soutient qu'un changement du cadre légal signifie que le coroner n'aura pas à ouvrir une enquête s'il est convaincu que la mort du détenu était naturelle et qu'elle n'aurait pas pu être évitée.

De son côté, la porte-parole de l'opposition néo-démocrate en matière de justice, Nicole Sarauer, martèle que ces enquêtes forcent la transparence et donnent des réponses aux familles des disparus. Elle note que certains détenus ont perdu la vie alors qu'ils étaient en détention provisoire sans avoir été reconnus coupables de crime.

M. Wyant renchérit que les enquêtes du coroner demeurent obligatoires dans les cas où les décès ne sont pas attribués à des causes naturelles. Le ministre de la Justice n'a pas pu indiquer la proportion des gens qui meurent de causes naturelles derrière les barreaux de la Saskatchewan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique provinciale