•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de solution rapide pour l'avenir de la cathédrale de Rimouski

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La cathédrale de Rimouski

La cathédrale de Rimouski

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin, a annoncé la tenue d'une consultation publique sur l'avenir de la cathédrale de Rimouski.

Selon lui, l'opération pourrait prendre cinq ou six mois, et il a même évoqué un dénouement qui pourrait prendre jusqu'à trois ans.

Mgr Grondin invite toute la communauté rimouskoise, les croyants comme les non-croyants, à s'associer à cette démarche.

Mgr Denis Grondin fait le point sur l'avenir de la cathédrale de Rimouski.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mgr Denis Grondin fait le point sur l'avenir de la Cathédrale de Rimouski.

Photo : Radio-Canada

Il a demandé à l'UQAR de l'aider à lancer une consultation publique sur l'avenir de la cathédrale et encourage les jeunes à s'exprimer. Bien qu'il ne dise pas qu'il souhaite la renaissance du projet Paradis, il invite la communauté, notamment le milieu culturel, à s'engager dans la réflexion.

Il promet que l'Église catholique assumera sa part des responsabilités financières quant à la restauration du bâtiment.

Comme Église, on a toujours la responsabilité de contribuer à la réparation.

Mgr Denis Grondin, archevêque de Rimouski

Mgr Grondin refuse de préciser s'il forcera la fabrique, qui légalement possède la cathédrale, à inclure la vente du presbytère et des terrains de la cathédrale dans la cession éventuelle du bâtiment à une tierce partie.

L'archevêque est toujours à la recherche de la personne qui pourrait prendre en charge le dossier à titre de conciliateur. 

Avec les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec