•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chasse à l'arme à feu à proximité des chemins publics : des citoyens inquiets

Sur Anticosti, le cerf de Virginie se laisse apprivoiser.

Sur Anticosti, le cerf de Virginie se laisse apprivoiser.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Confrontées à des comportements dangereux de la part de chasseurs, les municipalités gaspésiennes adoptent depuis quelques années des règlements pour empêcher les activités de chasse à proximité des chemins publics.

Un texte de Léa BeauchesneTwitterCourriel d'après le reportage de Pierre Cotton

Alors que l'utilisation de l'arme à feu pour la chasse au cerf de Virginie sera permise dès samedi, la surveillance et la prévention vont s'intensifier dans la baie des Chaleurs.

Dans les MRC d'Avignon et de Bonaventure, il est très fréquent d'observer des chevreuils à proximité des chemins publics. Les bêtes sont si peu craintives qu'elles se nourrissent en toute quiétude dans les champs adjacents aux habitations et deviennent ainsi d'invitantes cibles pour les chasseurs.

Or, durant la saison de la chasse, plusieurs citoyens disent se sentir envahis par les chasseurs et dénoncent les pratiques dangereuses de certains. C'est le cas d'Olivier Henry, qui est lui-même chasseur et propriétaire d'une terre à Bonaventure.

J'adore la chasse. C'est un beau sport, un beau loisir, mais c'est la sécurité des résidents et le respect des terres privées notre problème ici.

Une citation de :Olivier Henry, chasseur et propriétaire terrien

Des amendes salées 

Partout en Gaspésie, les municipalités se sont dotées de règlements pour tenter de dissuader les chasseurs téméraires. Les amendes peuvent atteindre jusqu'à 1000 $. 

Tableau des amendes pour avoir chassé trop près d'un chemin public. À New Richmond, Carleton et Paspébiac, c'est entre 100 et 300$. À Sainte-Anne-des-Monts, les amendes atteignent 400$ et à Gaspé jusqu'à 1000$.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les amendes pour avoir chassé trop près d'un chemin public diffèrent d'une municipalité à l'autre.

Photo : Radio-Canada

Même si la tentation est forte, il est interdit de tirer sur une bête à moins de dix mètres d'un chemin public. De plus, ces terrains sont bien souvent privés et l'autorisation du propriétaire est nécessaire pour se lancer à la quête du parfait trophée.

En plus d'un règlement municipal, le maire de Bonaventure, Roch Audet, a demandé d'augmenter le nombre de policiers durant la chasse. Il espère ainsi éviter les conflits entre citoyens et chasseurs.

C'était rendu que les citoyens faisaient un peu la police à travers tous les rangs et c'est ce qu'on voulait éliminer. Ça a fonctionné l'an dernier alors on demande encore la collaboration de nos citoyens.

Une citation de :Roch Audet, maire de Bonaventure

Durant toute cette période, la Sureté du Québec tiendra des opérations conjointes avec les agents de la faune. Le sergent Claude Doiron explique que plusieurs aspects seront surveillés.

« On parle principalement des MRC Avignon et Bonaventure, où nos policiers seront présents avec nos collègues de la faune. Eux vont s'occuper du volet chasse alors que nous, nous allons nous occuper du volet criminel, le transport des armes à feu et l'alcool au volant, par exemple. »

L'utilisation des armes à feu pour la chasse au cerf de Virginie est autorisée du 29 octobre au 6 novembre.   

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec